Les CFD sont des instruments complexes présentant un risque élevé de perte du capital rapidement en raison du levier. 71% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous assurer de comprendre parfaitement le fonctionnement des CFD et considérer le risque élevé de perte de votre argent que vous vous apprêtez à courir.

Retrouvez les dernières actualités ici

Optimisme prudent sur le commerce

Les Bourses européennes repartent à la hausse en début de séance après les propos rassurants sur les négociations commerciales avec la Chine du principal conseiller économique à la Maison blanche. Parmi les stratégistes, l’optimisme demeure toutefois prudent tant les déclarations des uns et des autres vont dans tous les sens. Indicateurs US Au niveau économique,[…]

15/11/2019

Le commerce et l’Asie incitent à la prudence

Bourses européennes ont ouvert sur une note hésitante sur fond d’interrogations concernant les discussions commerciales sino-américaines et après des indicateurs décevants en Asie. La croissance du Japon a nettement ralenti au 3e trimestre avec un PIB en hausse réelle de 0,2% sur base annuelle contre 1,8% au trimestre précédent. En Chine, la production industrielle, les[…]

14/11/2019

Donald Trump refroidit les marchés

Les Bourses européennes ont ouvert en baisse sensible après un discours de Donald Trump. Le Président américain n’a pas confirmé le rapprochement entre Pékin et Washington, notamment en matière de levée des récentes surtaxes douanières, et a au contraire agité la menace de nouveaux droits de douane si un accord n’était pas trouvé. Inflation et[…]

13/11/2019

Forex

L’indice du dollar américain a chuté de 0,7 % par rapport aux sommets atteints hier à la suite de l’annonce par la Fed de la troisième baisse de taux de l’année. Bien que la baisse était largement attendue et déjà prise en compte dans la valeur du billet vert, c’est la manière de l’annonce qui a déçu les marchés. Nombreux étaient ceux qui s’attendaient à une baisse des taux d’intérêt, assortie d’assurances fermes que la Fed allait maintenant mettre un terme à l’assouplissement de sa politique monétaire. Toutefois, les assurances n’ont pas été assez fermes et c’est pourquoi les investisseurs vendent le dollar, car la possibilité de nouvelles réductions se profile à l’horizon.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

Or

Après une première chute rapide à 1 480 $, le prix de l’or est revenu à 1 500 $. En d’autres termes, la réduction de 0,25 % du taux de la Fed a déjà été répercutée, comme nous l’avions prévu, et les investisseurs demeurent très optimistes sur les lingots.
L’or entre maintenant dans une nouvelle phase. Jusqu’à présent cette année, les décisions de politique et monétaire accommodantes ont été l’un des facteurs haussiers.

Aujourd’hui, la marge de manœuvre de la Fed est réduite, tandis que la probabilité d’une action de la BCE est minime. Il est de toute façon probable que la tendance reste modérément haussière, car les investisseurs considèrent l’or comme un actif sûr dans un scénario avec des risques croissants de ralentissement économique et un appétit énorme des banques centrales pour les lingots.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

Actions Européennes

Les actions s’échangent en nette hausse presque partout en Europe ce matin après qu’un vent optimiste est venu renforcer le sentiment du marché au cours de ce week-end. La Chine a fait écho aux déclarations des sources Américaines de vendredi dernier sur les progrès enregistrés autour du différend commercial en confirmant que les discussions concernant un accord de  » première phase  » étaient pratiquement achevées des deux côtés. Les investisseurs se sont automatiquement réjouis de la nouvelle ce matin, pariant sur un éventuel accord final qui pourrait être conclu en Novembre, au début de la période de Noël.

En outre, les investisseurs sont également à l’affût de la réunion de cette semaine de la FED où J. Powell devrait également procéder à une dernière baisse de taux cette année en raison de préoccupations persistantes concernant le ralentissement de la croissance mondiale et l’incertitude. Ce double effet de levier haussier sur les marchés boursiers aura certainement un impact positif sur les prix cette semaine et pourrait rendre possible une reprise en fin d’année. Jusqu’à présent, le seul indice européen à se négocier à la baisse est le FTSE-100 à Londres, où les prix restent sous pression à la suite de la hausse de la livre sterling après que la France ait accepté une nouvelle extension Brexit. Entre-temps, la saison de publication des bénéfices se poursuit et des géants américains comme Alphabet et AT&T publient aujourd’hui leurs résultats.

Pierre Veyret– Analyste Technique

DAX-30

Les prix se négocient à la hausse à Francfort ce matin avec l’indice DAX-30 qui évolue au-dessus de la zone des 12,900.0pts, en marche pour une sixième session consécutive de hausse. Même si l’indice de référence reste sous l’influence de leviers externes haussiers tels que la guerre commerciale et la politique monétaire des banques centrales, les prix sont également portés à la hausse par des valeurs domestiques comme Covestro AG qui a annoncé un EBITDA du troisième trimestre légèrement supérieur aux attentes du marché. La performance de l’action a également été stimulée par un récent changement de notation de la Commerzbank qui est passée de « Conserver » à « Acheter » durant le week-end. Cependant, les meilleures performances sont apportées par le secteur Automobiles & Composants avec Continental AG, qui se négocie actuellement bien au-dessus de 125,0EUR. L’indice DAX-30 n’a pas réussi à franchir le niveau de 12,950.0pts ce matin avant de revenir à la zone des 12,900.0 ; cependant, les traders haussiers semblent être en place pour défendre le support important au-dessus du niveau de 12,885.0pts, ce qui pourrait faire rebondir les prix jusqu’à la résistance de 12,946.0pts.

Pierre Veyret– Analyste Technique

FOREX

Pour la deuxième journée consécutive, la livre sterling chute contre les autres devises et se négocie actuellement à 1,2830$. Après avoir touché 1,30 $ plus tôt dans la semaine, cela représente une baisse de plus de 1,5 %. Le dernier revirement politique qui maintient la livre sterling sous pression a une touche de surréalisme à ce sujet : Boris Johnson demande des élections anticipées, pour lesquelles il aura besoin de l’appui des députés travaillistes ; Jeremy Corbyn, le dirigeant travailliste, a déclaré qu’il soutiendra des élections anticipées, mais seulement si l’UE a accordé une prolongation Brexit et si aucun accord n’est sur la table. Toutefois, l’UE n’accordera une nouvelle prorogation que si la partie britannique dispose d’un plan clairement défini. La situation est absurde et les marchés réagissent en s’éloignant à nouveau de la livre sterling.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

OR

L’or est de retour 1 500 $ juste à temps pour la longue fin de semaine de célébration de Diwali. Un Mario Draghi accommodant pour sa dernière réunion et l’attente croissante d’une baisse de taux par le Fomc la semaine prochaine, tirent le prix de l’or à la hausse, permettant un retour au-dessus des 1.500 $. Le rebond récent a également été important d’un point de vue technique, car cette reprise est en train d’invalider la tendance négative des dernières semaines. Le niveau clé de 1 500 $ joue dorénavant le rôle de support, tandis que le premier niveau de résistance est fixé à 1 520 $.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

FOREX

Plus tard dans la journée, Mario Draghi donnera sa dernière représentation publique à la tête de la BCE. On se souviendra de M. Draghi pour avoir sauvé l’euro, avec son fameux discours  » tout ce qu’il faut « , en 2012. Cependant, le discours d’aujourd’hui ne sera pas seulement un adieu rempli de civilités.

Beaucoup, même parmi les initiés de la BCE, ne sont pas satisfaits de la dernière série de mesures de relance et de baisses de taux annoncées en septembre, de sorte que le président sortant de la Banque centrale européenne devra expliquer cette décision. Le ton de son discours sera examiné de près, si M. Draghi brosse un tableau sombre pour les économies de l’euro afin de justifier les actions du mois dernier, alors il y aura un risque à la baisse pour l’euro.

Les marchés ont réagi négativement à ce dernier retard, car il signifie plus d’incertitude, avec la probabilité d’une élection générale au Royaume-Uni avant la fin de l’année. Toutefois, les pertes en livres sterling n’ont représenté qu’une fraction des gains réalisés au cours des 10 derniers jours, ce qui signifie que les marchés croient toujours qu’un Brexit négocié est le résultat le plus probable pour le processus.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior

Actions Européennes

Les actions européennes se négocient à la hausse partout en Europe jeudi, de Madrid à Londres, poursuivant ainsi la tendance haussière amorcée en Asie du jour au lendemain. L’attitude d’investissement des traders a beaucoup changé depuis hier, après qu’un grand nombre de grandes entreprises à travers le monde ont battu les attentes concernant leurs bénéfices du troisième trimestre, effaçant ainsi les inquiétudes concernant le ralentissement de la croissance mondiale.

Environ 80% des sociétés cotées au S&P500 ont jusqu’à présent dépassé les attentes du marché et les traders ont également salué le fait que les tensions géopolitiques avec la Turquie s’apaisaient après que le président Erdogan eut déclaré à Washington qu’il rendrait permanent le cessez-le-feu actuel.

Les mouvements haussiers d’aujourd’hui pourraient également être stimulés par l’anticipation des investisseurs d’une nouvelle impulsion de la réunion de la BCE d’aujourd’hui. Les traders qui achètent des actions par anticipation pourraient vouloir sortir des profits lors de la conférence de presse de la BCE, ce qui pourrait déclencher des pics de volatilité ainsi qu’un phénomène de  » d’achat de la rumeur et de vente de la nouvelle  » sur les actifs européens.

Aujourd’hui, nous assisterons à une nouvelle série de résultats trimestriels avec des géants technologiques comme Twitter et Amazon ainsi que d’importantes sociétés françaises comme Dassault, Hermes, Peugeot, Saint Gobain et Michelin, qui devrait avoir un impact sur l’indice CAC-40 à Paris.

Pierre Veyret– Analyste Technique

DAX Allemand

Malgré la publication décevante de ce matin de l’indice PMI (48,6 contre 48,8 prévu) qui s’ajoute à la baisse de l’emploi ce mois-ci, l’indice DAX-30 continue de se négocier à la hausse. Le sentiment des marchés semble être stimulé à la fois par les mesures de relance budgétaire potentielles du gouvernement et par les bonnes performances enregistrées par les entreprises allemandes au troisième trimestre. DAIMLER a battu les estimations, car ses plans de réduction des coûts portent enfin leurs fruits et rassurent les investisseurs, tandis que BASF a également enregistré des résultats meilleurs que prévu. Tous les regards sont maintenant tournés vers la dernière réunion politique de Mario Draghi, au cours de laquelle de nombreux investisseurs allemands s’attendent à davantage de mesures pour soutenir l’économie, en particulier après que les espoirs d’un retour à la croissance pour la fin de l’année en Allemagne aient diminué après les données décevantes de ce mois. Le marché est revenu au niveau de 12.830 pts ce matin après que de nombreux traders baissiers ont défendu la forte zone psychologique et technique des 12.900 pts. Les supports suivants peuvent être trouvés vers 12,790pts et 12,645pts.

Pierre Veyret– Analyste Technique

FOREX

La livre sterling a perdu environ 1% de sa valeur, par rapport au dollar américain, à la suite des votes d’hier au Parlement britannique. Le législateur a rendu un verdict mitigé, approuvant le projet de loi sur le retrait de Brexit mais rejetant le calendrier proposé par le gouvernement pour sa mise en œuvre, ce qui signifie presque certainement qu’il y aura une nouvelle prolongation Brexit.

Les marchés ont réagi négativement à ce dernier retard, car il signifie plus d’incertitude, avec la probabilité d’une élection générale au Royaume-Uni avant la fin de l’année. Toutefois, les pertes en livres sterling n’ont représenté qu’une fraction des gains réalisés au cours des 10 derniers jours, ce qui signifie que les marchés croient toujours qu’un Brexit négocié est le résultat le plus probable pour le processus.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior

Actions Européennes

Les actions dérivent à la baisse en Europe ce matin, aux côtés des contrats à terme américains, les investisseurs ayant dû faire face à des bénéfices décevants, à des tensions géopolitiques croissantes et à l’incertitude Brexit après le vote d’hier au Parlement britannique. Une débâcle mondiale dans les actions du secteur technologique a été déclenchée par les prévisions décevantes de Texas Instrument concernant les résultats du troisième trimestre de l’année. Le géant américain de la technologie a déçu les investisseurs avec une baisse de 11% du chiffre d’affaires du troisième trimestre et un chiffre d’affaires du quatrième trimestre nettement inférieur aux attentes du marché.

En Europe, le sentiment du marché a également été touché par Swiss Industrial ABB, qui a raté les prévisions du troisième trimestre et affiché une perte importante sur le trimestre, en raison d’un recul de 15% du résultat net.
Au Royaume-Uni, les investisseurs sont en attente d’une décision de l’UE sur l’octroi d’une nouvelle extension Brexit.

Tous ces facteurs incitent les traders à réduire leur exposition aux marchés boursiers et à prendre quelques bénéfices après la solide reprise observée ce mois-ci. Toutefois, les tendances haussières restent valables et d’autres mouvements sont probables après la réunion de la BCE de demain, ce qui pourrait entraîner de nouvelles mesures de relance monétaire.

Pierre Veyret– Analyste Technique

DAX Allemand

La bourse allemande n’a pas échappé au vent de panique sur les actions du secteur technologique, ce secteur étant le moins performant de Francfort ce matin avec Infineon Technologies AG en bas du tableau. Au contraire, l’action Materials, Health Care and Industrials a surperformé l’indice avec des sociétés comme HeidelbergCement AG, Fresenius Medical Care Ag et Siemens AG en tête.

 

DAX-30

Malgré le climat de négociation prudent d’aujourd’hui, l’indice DAX-30 n’a pas cassé de niveau de prix significatif jusqu’à présent.

Un solide rebond a même été enregistré dans la zone des 12 650,0 pts, ce qui a fait grimper les prix à environ 12 800,0 pts, ce qui les rapproche du sommet de la semaine dernière.

Pierre Veyret– Analyste Technique

FOREX

(#GBPUSD)La livre sterling met à l’épreuve le niveau de 1,30 $ le matin d’une autre journée potentiellement décisive pour le processus Brexit, alors que le premier ministre Boris Johnson tente d’obtenir l’approbation parlementaire pour son projet de loi de retrait et son calendrier à temps pour le 31 octobre. S’il y parvient, la livre sterling devrait continuer d’augmenter et peu de gens seront surpris si elle atteint 1,35 $, car les marchés verront à ce stade une sortie négociée de l’UE, avec une période de transition, comme le meilleur résultat possible. D’autre part, si les forces qui s’opposent aux plans du gouvernement réussissent, la livre sterling est susceptible de retracer certains des gains récents, car l’incertitude quant à l’issue du processus rendra à nouveau la livre sterling peu attrayante pour les investisseurs épuisés par Brexit.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior

OR

Les marchés boursiers se sont ouverts mitigés et sans direction claire mardi, car la plupart des indices de référence sont toujours en phase de consolidation après les gains de la semaine dernière. Le Vice Premier ministre Chinois a confirmé que des progrès avaient été réalisés lors de la dernière discussion commerciale avec les États-Unis et qu’il y avait de bonnes chances de parvenir à un accord lors de la réunion de novembre au Chili. Du côté américain, Donald Trump a également confirmé les signes positifs et a déclaré qu’il espérait un accord en novembre, ce qui représente un fort levier haussier pour les actions. Les risques liés à la guerre commerciale s’estompant, les investisseurs se sont recentrés sur les données et en particulier sur les rapports de bénéfice des entreprises, ce qui leur fournira davantage d’indices sur la manière dont les entreprises ont géré les impacts négatifs des différends commerciaux entre les États-Unis et la Chine au troisième trimestre. La saison des résultats en cours affiche de bons résultats jusqu’à présent, ce qui indique qu’il pourrait y avoir suffisamment d’espace pour un rallye prolongé sur les actions avant Noël si la position actuelle de risque sur les échanges se poursuit.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste

FOREX

Malgré une légère baisse, la livre conserve l’essentiel des gains réalisés la semaine dernière, se négociant juste au-dessus de 1,29 dollar. Les marchés attendent les décisions d’aujourd’hui au Parlement. Un Brexit négocié, selon les termes convenus la semaine dernière entre l’UE et le Royaume-Uni, est désormais considéré comme le résultat le plus favorable. La certitude, ou l’absence de certitude, est le principal facteur qui pèse sur la mentalité des investisseurs, alors que nous atteignons le point de fatigue maximale du Brexit. Si Boris Johnson ne réussit pas à passer son accord au parlement, le Brexit sera à nouveau reporté. Dans ce scénario, il est probable que la livre sterling perde son soutien, annulant potentiellement les gains de la semaine dernière. Un nouveau retard signifie la possibilité d’élections générales avant que tout accord ne soit rectifié. Cela multiplierait les incertitudes, dans la mesure où la possibilité d’une sortie sans accord serait toujours sur la table et potentiellement entre les mains d’un Parlement plus enclin à soutenir un tel résultat.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior

OR

La volatilité semble avoir disparu sur l’or, avec des lingots en mode latéral. Le grand rallye de la première partie de l’année est maintenant suspendu, alors que les marchés boursiers sont encore exposés à des risques. Les investisseurs, après s’être tournés vers l’or une partie de leur portefeuille au cours des derniers mois, attendent maintenant de nouveaux acteurs du marché, potentiellement dûs à l’évolution de la guerre commerciale et à la politique monétaire qui sera mise en place par la Fed et la BCE. L’impact du Brexit sur les lingots semble être réduit. D’un point de vue technique, nous aurons un premier signal positif avec une nouvelle reprise à 1 500 dollars, alors que le premier soutien est désormais placé à 1 477 dollars, soit le niveau le plus bas atteint la semaine dernière, suivi de 1 460 dollars.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste

Actions Européennes

Les actions européennes ont légèrement progressé aujourd’hui malgré une session de trading mitigée en Asie, en raison de volumes exceptionnellement bas. La position de négociation actuelle axée sur le «risque» a été adoptée alors que les investisseurs assimilaient les derniers développements positifs concernant les négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine. Le sentiment est également stimulé par de nouvelles mesures de stimulation potentielles de la part de la BCE, dont la décision sur les taux et la politique monétaire sera annoncée jeudi. Ailleurs en Europe, le Brexit continue de secouer les esprits des investisseurs après que le Premier ministre britannique Boris Johnson ait été contraint par la loi de demander à l’UE de reporter le Brexit à janvier 2020 après avoir perdu un autre vote au Parlement samedi. Cependant, M. Johnson a renouvelé son vœu de respecter la date du 31 octobre pour le Brexit en demandant à la Chambre des communes de confirmer son accord lors d’un autre «vote significatif» aujourd’hui. La conclusion d’un accord avant novembre dissiperait beaucoup d’incertitude sur les marchés boursiers européens et renforcerait le sentiment des marchés avant la saison de Noël. Il est déjà assez remarquable que les traders aient déjà inscrit un résultat positif au Brexit alors que la livre sterling réussit à conserver les gains de la semaine dernière. Enfin, les investisseurs seront également attentifs aux géants du secteur, tels Amazon, Microsoft, UBS et China Mobile, dont les résultats du troisième trimestre seront publiés plus tard cette semaine.

Pierre Veyret– Analyste Technique

Forex

La livre sterling est légèrement en baisse sur la journée, car les marchés digèrent les développements des dernières 24 heures. Boris Johnson et les dirigeants de l’UE sont parvenus à un accord improbable sur le Brexit, que le DUP a ensuite refusé de soutenir, rendant incertaine l’approbation d’un tel accord par le Parlement britannique. On ne sait toujours pas quel sera le résultat final du processus Brexit. Néanmoins, à en juger par l’action de la livre sterling en matière de prix, les marchés fixent maintenant les prix avec moins de chances de ne pas conclure d’accord, malgré les doutes quant à ce que le Parlement fera samedi. La livre sterling est en hausse de 5,5 % par rapport au dollar, alors qu’il y a un peu plus d’une semaine, aucun accord n’était en vue entre les deux parties.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior

Actions Européennes

Les actions européennes ont ouvert à la baisse lors de la dernière séance de négociation de la semaine, après que des données mitigées de la part de la Chine au cours de la nuit aient exercé des pressions sur le sentiment du marché. Comme un accord commercial entre Washington et Pékin a maintenant de bonnes chances d’être signé le mois prochain, les investisseurs ont réorienté leurs efforts vers les données économiques. Même si la production industrielle et les ventes au détail ont augmenté en Chine, les investisseurs ont été très déçus par un PIB de 6,0 % (6,2 % auparavant), son rythme le plus lent depuis le début des années 1990.

Cela dit, les investisseurs choisissent probablement de prendre quelques bénéfices aujourd’hui, après une semaine de gains, et de limiter leur exposition aux actions de l’UE avant un week-end chargé avec un accord Brexit potentiel qui doit être approuvé par le Parlement britannique ce samedi. L‘indice FTSE-100 est dans un canal baissier à très court terme et a trouvé un fort soutien des haussiers au-dessus de la zone des 7 155 points. Une cassure en dessous de ce niveau pourrait potentiellement conduire les prix vers 7 125 pts et 7 090 pts par extension même si ce n’est pas un scénario probable avant le vote de demain.

Pierre Veyret– Analyste Technique

Pétrole

Le prix du pétrole a commencé la séance de négociation avec très peu de volatilité, alors que les investisseurs attendent les données américaines sur les stocks de pétrole brut. D’un point de vue technique, la tendance principale reste faible, car les prix n’ont pas rebondi au-dessus des résistances de 53,7 et 55.

Pétrole, ActivTrader
Pétrole, ActivTrader

L’optimisme observé lors du Brexit n’a pas été suffisant pour soutenir les prix, alors que les craintes de ralentissement économique et de dommages de guerre commerciale reste des points clés sur la table. Pour le WTI, il existe un premier niveau de support à 52,5, tandis que la zone 51,5 représente un niveau de support clé. Le premier signal positif n’arrivera qu’avec une solide reprise de 55 $.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste

 

 

Actions Européennes

Les actions européennes ont ouvert jeudi de manière mitigée à la suite d’une séance de négociation atone en Asie, alors que les ventes au détail aux États-Unis déçoivent ce mercredi. La première baisse des dépenses de consommation en sept mois est considérée comme une menace potentielle pour la plus longue expansion économique américaine jamais enregistrée par les investisseurs et pour une pression supplémentaire exercée sur le dollar américain.

Cela a toutefois profité aux marchés boursiers, car des données plus décevantes pourraient ouvrir la voie à une troisième réduction consécutive du taux de la FED, prolongeant ainsi la position de dovish actuelle vis-à-vis de l’économie américaine. En outre, l’ambiance optimiste récente entourant les négociations commerciales entre Washington et Beijing est également tempérée, car la trêve commerciale actuelle reste fragile pour les investisseurs.

La plupart des traders voudront peut-être rester prudents en ce qui concerne leur exposition aux actions, car les marchés vont probablement rester volatils et sans tendance tant qu’aucun accord formel ne sera signé entre les États-Unis et la Chine. En Europe, l’alizé a changé une nouvelle fois ce matin après que le Parti unioniste démocrate en Irlande du Nord a confirmé qu’il ne soutiendrait pas la dernière proposition sur le Brexit, tant que des problèmes de douane et de clarté en matière de TVA demeuraient.

Cela a mis la livre sterling sous pression, mais a eu l’effet inverse sur l’indice FTSE-100, qui a presque effacé les pertes subies hier. Le marché se négocie en dessous du niveau de 7 200,0pts, à 7 175,0pts, la zone des 7 185,0pts restant bien défendue par les traders baissiers. Une compensation des niveaux de résistance intrajournalière de 7 185,0pts pourrait prolonger le rallye actuel à 7 210,0pts et à 7 235,0pts par extension.

FTSE100, ActivTrader
FTSE100, ActivTrader

Pierre Veyret– Analyste Technique

Forex

Aujourd’hui, la livre sterling recule face au dollar et à l’euro, après avoir atteint son plus haut niveai depuis 5 mois mardi, alors qu’elle touchait 1,28 dollar. De toute évidence, le Brexit et les négociations en cours entre le Royaume-Uni et l’Union européenne sont à l’origine des gains récents de la livre sterling, qui ont pris leur essor lorsque des informations ont commencé à apparaître, affirmant que Boris Johnson serait sur le point de conclure un accord de sortie avec l’UE, après avoir apparemment fait des concessions la question de la frontière irlandaise. Mais tout accord conclu avec Bruxelles devra être rectifié par le parlement britannique, et il n’est pas encore clair si le parti unioniste nord-irlandais, dont le vote serait essentiel, est prêt à le soutenir.

C’est peut-être pour cette raison que la livre a perdu de la vigueur après les gains d’hier. Même si un Brexit sans deal semble moins probable, il reste encore un long chemin à parcourir avant que les marchés ne commencent à prendre pleinement en compte le résultat idéal pour Sterling, qui serait un Brexit négocié.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior

Actions Européennes

La saga du Brexit continue de donner le ton aux marchés des actions et des devises en Europe mercredi. Les actions et la livre sterling ont légèrement ouvert à la baisse, ces actifs revenant sur leurs gains d’hier suite à l’annonce d’un projet de Brexit proche de l’accord entre Bruxelles et Londres. Les retraits d’aujourd’hui s’expliquent à la fois par la prise de bénéfices et par un changement de sentiment à court terme résultant de la dernière déclaration du parti unioniste démocrate d’Irlande du Nord selon laquelle «les chances d’un accord sur le Brexit sont faibles».

Stoxx50, ActivTrader
Stoxx50, ActivTrader

Techniquement parlant, cet état de fluctuation en cours se traduit par des niveaux de volatilité élevés en Europe, en particulier vis-à-vis des marchés des changes tels que l’EUR ou le GBP. L’impact des négociations sur le Brexit reste limité sur les actions dans la mesure où la hausse actuelle de cette classe d’actifs est toujours étroitement liée à l’évolution récente de la guerre commerciale, à la politique monétaire des banques centrales ainsi qu’à l’importante saison des résultats où de nombreuses grandes banques américaines avaient déjà dépassé leurs objectifs hier.

Pierre Veyret– Analyste Technique

Forex

Après avoir affiché une certaine faiblesse lundi, la livre est en hausse lors des négociations de mardi matin, approchant une nouvelle fois des sommets atteints la semaine dernière. Les investisseurs gagnent en confiance grâce aux commentaires de Michel Barnier, qui contredisaient une précédente déclaration de la présidence finlandaise de l’UE, qui avait souligné l’impossibilité d’un accord avant la fin de la semaine. Le négociateur en chef de l’UE pour le Brexit a déclaré que, malgré les difficultés pour trouver une solution de compromis pour la frontière irlandaise, il est toujours possible de parvenir à un accord à temps pour le sommet qui débutera jeudi. Sterling se comporte de manière tellement volatile par rapport aux derniers rapports, car les marchés considèrent désormais un Brexit négocié comme le meilleur résultat possible, un choix binaire entre deal et no-deal, après avoir complètement écarté la possibilité d’un arrêt du Brexit et du maintien du Royaume-Uni. dans l’union.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

Actions Européennes

Les actions européennes ont négocié à la hausse mardi alors que les traders japonais et américains retournent à leur pupitre de négociation après un long week-end. En dépit de la montée des tensions géopolitiques en Turquie, un climat de «risque» se fait sentir sur la plupart des marchés boursiers, alors que les investisseurs se préparent à une saison de résultats très attendue pour le troisième trimestre. En Europe, tous les regards sont tournés vers le Royaume-Uni après que le négociateur en chef de l’UE pour le Brexit, Michel Barnier, a déclaré qu’un accord était encore possible cette semaine avant le sommet européen. La surprise est survenue peu après que les autorités britanniques aient confirmé que le pays préparait une nouvelle proposition visant à sortir de l’impasse sur le Brexit avant la date limite du 31 octobre. Le nouveau plan relatif au Brexit doit être soumis et discuté avec les négociateurs de la Commission européenne à Bruxelles ce matin, ce qui pourrait accroître la volatilité actuelle des actifs britanniques. À ce stade, nous ne savons toujours pas si le Royaume-Uni a choisi de modifier sa position en ce qui concerne le système de double douane en Irlande du Nord ou si le gouvernement a envoyé une solution totalement différente à Bruxelles. Les investisseurs se félicitent du ton optimiste entre les deux parties ce matin alors que les chances de parvenir à un accord avant le week-end viennent d’augmenter. Une réaction haussière immédiate a été remarquée sur la livre sterling tôt le matin après la nouvelle, mais l’impact sur le marché britannique des actions reste limité jusqu’à présent. L’indice FTSE-100 est en légère baisse, une tendance baissière principalement due à l’effet mécanique de la hausse de la devise GBP, tandis qu’un support immédiat peut encore être trouvé à 7 210pts.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades

Lundi 14 Octobre 2019

Nous sommes désormais à 17 jours de la date limite, à laquelle le Royaume-Uni est sensé sortir définitivement du bloc Européen, et le moins que l’on puisse dire est que la tension reste à son comble sur les marchés.

Malgré le récent ton optimiste employé entre le Premier Ministre Britannique, Boris Johnson, et les 27 leaders européens, le sentiment des investisseurs reste à la prudence cette semaine. En effet, cette attitude de méfiance et d’incertitude, caractérisé par une Livre Sterling qui décroche, a été constatée à la suite des déclarations de l’UE qui juge « insuffisante » la dernière proposition de B. Johnson quant à la sortie de l’Union.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades

Forex

La livre sterling a enregistré des gains modestes par rapport au dollar et à l’euro, après un mardi riche en événements dans la politique britannique. Les législateurs ont voté en faveur d’une élection parlementaire anticipée, qui aura lieu le 12 décembre. L’absence de mouvement significatif de la livre sterling qui s’en est suivi renforce l’opinion selon laquelle le fait de retirer Brexit de la table a été le facteur clé derrière le rallye de la livre d’octobre et les investisseurs vont maintenant attendre. Un écart significatif sur la valeur actuelle de la livre sterling est peu probable jusqu’à ce qu’une image plus claire de ce que sera la composition de la prochaine législature se dessine.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

OR
Le prix de l’or tente de rebondir après deux jours de baisse dans un contexte dominé par les attentes d’une baisse des taux de 25 points de base lors de la prochaine réunion du FOMC. D’un point de vue technique, nous aurions un premier signal baissier inférieur à 1 480 $ seulement, tandis qu’un rebond supérieur à 1 500 $ pourrait ouvrir la voie à une autre reprise à 1 520 $. En d’autres termes, nous avons été dans l’expectative ces dernières semaines, les investisseurs ayant déjà fixé les prix dans le scénario actuel et attendant maintenant d’autres moteurs du marché afin d’augmenter ou de réduire encore leur position. Tant que les prix peuvent demeurer au-dessus de 1 460 $ à 1 470 $, la tendance principale demeure positive, malgré la récente faiblesse.
Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

ACTION EU
Les marchés ont peu changé en Europe ce mercredi matin, avec une attitude attentiste des investisseurs qui se préparent à une séance de négociation très chargée. Tout le monde sera attentif aux données américaines importantes aujourd’hui, le PIB et la masse salariale non agricole devant être publiés plus tard. Cependant, la grande nouvelle viendra de la réunion du FOMC plus tard cet après-midi. Même si la plupart des investisseurs s’attendent maintenant à une baisse d’un quart de point de base, le ton de J.Powell sera encore plus important que la décision sur les taux. Il n’y a plus beaucoup de place pour de nouvelles baisses de taux d’intérêt et les signes d’assouplissement de l’incertitude mondiale s’accumulent, les investisseurs chercheront des indices pour répondre à la question suivante : est-ce la fin de l’ajustement accommodant moyen terme de la politique monétaire ? Nous nous attendons à des niveaux de volatilité plus élevés et à une forte réaction des prix pendant le discours du président de la Fed alors qu’une baisse « agressive » des taux se profile à l’horizon.
Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades

DAX
L’indice DAX-30 poursuit la correction entamée hier avec des prix qui se situent encore au-dessus du niveau de soutien de 12.890 pts. Le secteur des de la santé reste aujourd’hui en tête du classement, avec Bayer et Fresenius parmi les entreprises les plus performantes. La Deutsche Bank est aujourd’hui fait partie des titres qui bougent le plus, après la publication du chiffre d’affaires du troisième trimestre, qui est passé de 608 millions d’euros au deuxième trimestre à 560 millions d’euros au troisième trimestre. Le marché a franchi la barre des 7EUR peu après les résultats et se négocie maintenant en dessous de 6,8EUR. Les investisseurs ont été légèrement effrayés après que la société a déclaré que l’augmentation des revenus n’était pas une chose si facile dans un environnement de faibles taux d’intérêt, ce qui entraîne une compression des marges pour l’ensemble de l’industrie. Volkswagen peut également être qualifiée de « top mover » ce matin après que le cours de son action ait grimpé au-dessus de 178,00 EUR à la suite d’un rapport solide au troisième trimestre. Toutefois, les prix ont baissé presque immédiatement après que la société a également revu à la baisse ses perspectives de livraison de véhicules cette année, à la suite d’un effondrement des ventes de voitures en Chine.
Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades

La fin d'un feuilleton ?

Volte-face et Volatilité

Un vent d'espoir ?

PreviousNext

Comment trader la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne ?

Quelles opportunités observer sur les marchés financiers ?

Tradez  l’EURUSD et l’EURGBP
dès 0.5 pips

Quelles sont les stratégies les plus utilisées par les investisseurs ?

Accès Marchés

Ouvrir Plateforme

Accédez aux marchés d’où que vous soyez

Dernières Cotations

Informations de la Salle des Marchés

Tweets de ActivTrades France

Tweets de Pierre Veyret

Pierre Veyret

Pierre Veyret est passionné par le domaine de l’industrie financière avec un intérêt tout particulier sur les diverses techniques de prévisions boursières.

 

Spécialisé dans l’Analyse Technique, il est auteur de l’eBook : « L’ Analyse Technique en 10 Leçons » et effectue des interventions régulières sur une multitude de classes d’actifs au travers de divers médias (Thomson Reuters, Les Echos, Le Figaro) à destination d’un public aussi bien professionnel que particulier.

Afficher la biographie complète

Carlo Alberto de Casa

Diplômé à Turin, Carlo Alberto De Casa a étudié une année en Allemagne où il a également travaillé en tant que chercheur, il a reçu le prix de la meilleure thèse de l’année à la Faculté d’Économie et de Commerce. Il a collaboré pendant plusieurs années avec le magazine économique Quadrante Futuro, analyste aussi pour le site en ligne Borsemecati.it. Carlo Alberto De Casa a également apporté sa participation au Centre de recherche Luigi Einaudi à la rédaction du 17ème rapport annuel sur l’Économie. Il a travaillé ensuite au coeur de la ville pour Bloomberg avant de passer à ActivTrades, où il est Analyste en Chef au sein du Département Italien.
Chez ActivTrades, il analyse attentivement le bulletin Forex, l’IT Forum et intervient régulièrement sur la chaîne CNBC TV. Il est Analyste Technique pour le quotidien « La Stampa » et écrit une colonne intitulée « Forex Exchange » – « La Settimana dei Cambi ». Il travaille aussi régulièrement avec les quotidiens italiens « Il Messagero » et le « Il Giornale ».

Ricardo Evangelista

Ricardo Evangelista a rejoint ActivTrades en 2011 et a occupé plusieurs postes de direction, notamment la gestion du bureau international, la gestion des ventes, les services à la clientèle et les fonctions de marketing pour un certain nombre de territoires.

Ricardo Evangelista est Analyste Senior et apporte régulièrement sa contribution lors d’événements télévisuels à l’échelle locale et internationale, il est familier des prises de parole en  public et est régulièrement sollicité pour des interviews et analyses de marché. Son expertise réside essentiellement dans l’analyse des paires de devises (Forex) et dans l’analyse macroéconomique.

Jérôme Revillier

FR-Jerome-Revillier02-300x300Jérôme Revillier est directeur de la société Alternative Capital Investments spécialisée dans la gestion de fonds institutionnels et privés sur le marché des changes. Fondateur du site Eole Trading, Jérôme met régulièrement son expérience au service des investisseurs particuliers par le biais d’analyses, de conférences ou de séminaires de formation.

Consultant depuis plusieurs années pour les institutionnels, il est l’un des stratégistes les plus recherchés sur le Forex en France et en Europe et intervient régulièrement dans les médias.

Afficher la biographie complète

Gilles Santacreu

Gilles Santacreu est fondateur du site BoursiKoter.com qui propose des analyses techniques quotidiennes sur indices, ainsi qu’une revue des principales paires de devises du marché Forex. Trader pour compte propre, il créé en 2013 sa propre stratégie Forex multi-support entièrement automatisée, dont il partage les positions et le track-record en temps réel, et en toute transparence au travers de sites d’audit indépendants depuis 2014.
Pur autodidacte, passionné de chiffres et de l’univers boursier, analyste technique pour divers acteurs institutionnels, il offre aussi ses services aux particuliers en tant que consultant et formateur. Sa vision non formatée vous offre un regard différent mais pragmatique sur l’investissement boursier.

Afficher la biographie complète

PreviousNext

Recevez votre eBook de trading

Cet eBook vous est offert par ActivTrades et a été soigneusement préparé par Pierre Veyret, Analyste Technique.

Inscriptions

Market Analysis

Optimisme prudent sur le commerce

Les Bourses européennes repartent à la hausse en début de séance après les propos rassurants sur les négociations commerciales avec la Chine du principal conseiller économique à la Maison blanche. Parmi les stratégistes, l’optimisme demeure toutefois prudent tant les déclarations des uns et des autres vont dans tous les sens. Indicateurs US Au niveau économique,[…]

15/11/2019

Le commerce et l’Asie incitent à la prudence

Bourses européennes ont ouvert sur une note hésitante sur fond d’interrogations concernant les discussions commerciales sino-américaines et après des indicateurs décevants en Asie. La croissance du Japon a nettement ralenti au 3e trimestre avec un PIB en hausse réelle de 0,2% sur base annuelle contre 1,8% au trimestre précédent. En Chine, la production industrielle, les[…]

14/11/2019

Donald Trump refroidit les marchés

Les Bourses européennes ont ouvert en baisse sensible après un discours de Donald Trump. Le Président américain n’a pas confirmé le rapprochement entre Pékin et Washington, notamment en matière de levée des récentes surtaxes douanières, et a au contraire agité la menace de nouveaux droits de douane si un accord n’était pas trouvé. Inflation et[…]

13/11/2019