Nuit des Votes en Europe
Revivez le live avec nos experts

Le 4 décembre 2016, une date cruciale liée à la stabilité de l’Europe et des marchés financiers

Hidden link for fancybox

Que s'est-il passé ?

Comprendre cette soirée importante et son impact sur les marchés


Quid du référendum italien ?

Quid du référendum italien ?

L’Italie aborde un référendum constitutionnel sensible, avec des sondages suggérant le « NON » avec une avance d’au moins 2 points. Suivez l’actualité avec nos articles.

Nouvelles élections autrichiennes

Nouvelles élections autrichiennes

Nouvelle élection présidentielle en Autriche. Alexander Van der Bellen et Norbert Hofer sont attendus comme très proches.  Découvrez l’influence sur les marchés.

Revivre l’événement en direct !

Revivre l’événement en direct !

Suivez les résultats des votes lors de la session live le Dimanche 4 décembre avec nos experts avec les impacts des résultats en instantané sur les marchés.

Revivez le direct !

Dimanche 4 Décembre  – De 21h00 à 2h00 (Paris)

Inscrivez-vous dès maintenant pour être informés des prochains évènements couvrant l’actualité des marchés !

Enregistrement

Aperçu

Qu’est-ce que le référendum italien ?

scheda_elettorale_referendum_2_giugno_1946

Deux votes historiques ont déjà secoué les marchés cette année, avec le référendum anglais à la fin du mois de juin et l’élection américaine ce mois-ci. Le 4 décembre, un autre référendum pourrait replonger les marchés dans l’agitation : cette fois, la « menace » vient de l’Italie, où il y aura un vote très sensible sur la réforme statutaire, qui pourrait avoir une incidence sur divers secteurs, y compris les marchés actions, indices, devises et obligataires.

Le pack est la plus vaste proposition de réforme constitutionnelle depuis la fin de la monarchie il y a 70 ans. Il consiste à réduire le nombre de sénateurs de 315 à 100 et à modifier l’équilibre entre les chambres du Parlement : réduire le pouvoir du Sénat et augmenter celle du gouvernement.

Les craintes du marché ne sont pas vraiment liées au contenu de la réforme, mais un vote du « NON » pourrait ramener l’Italie à une élection anticipée puisque Renzi a déclaré qu’il démissionnera si la proposition est rejetée.

Le premier ministre n’a pour soutien que le parti de gauche et certains centristes. Pendant ce temps les « cinq étoiles », dirigées par le comédien Beppe Grillo, Forza Italia (parti de Berlusconi), le parti de droite, Lega Nord, et le parti de gauche font campagne pour que la proposition soit rejetée.

La majorité des sondages favorisent  actuellement le  « Non »  un sérieux défi pour l’Italie, l’Union européenne et peut-être aussi pour les marchés financiers.

Élection présidentielle autrichienne

austrian_election_flagLe même jour, le peuple autrichien choisira son prochain Président, créant une grande incertitude au sein de l’Union européenne. Après le vote surprise en Grande-Bretagne pour le Brexit et le résultat inattendu des élections présidentielles américaines, tous les yeux se tourneront vers l’Autriche – ce vote suivra t’il la vague de populisme de 2016 en élisant le candidat du parti de la liberté anti-UE Norbert Hofer ?

L’Échec des partis traditionnels pour satisfaire les attentes du peuple pendant de nombreuses années a largement contribué au soutien du parti d’extrême-droite. En outre, les craintes concernant le chômage et l’immigration pourraient offrir la tête de l’Etat au FPO, en cette journée cruciale.

Un tel résultat pourrait être très dangereux pour l’Union Européenne, comme une victoire du FPO pourrait conduire le pays à renégocier sa relation avec la Commission de Bruxelles. Cette situation créerait beaucoup d’incertitude sur la santé de l’UE, ce qui peut nuire considérablement aux actifs européens tels que l’indice EuroStoxx 50, la devise EURO, les indices et autres obligations (DAX30, AEX, CAC, IBEX, EUBund etc..).

Derniers articles

Que disent les derniers sondages ?

1 Décembre, Pierre Veyret

Il n’est un secret pour personne maintenant que le « Freedom Party » a demeuré en tête des sondages en laissant les centristes assez loin derrière durant plusieurs mois.
Ce que l’on sait également, selon une étude menée par la commission Européenne, c’est que même si l’euroscepticisme a bien progressé en Autriche ces derniers mois avec notamment 37% des Autrichiens sondés ayant une perspective négative par rapport à Bruxelles, les votants ne démontrent qu’un support très faible quant à une sortie de l’UE.
C’est donc finalement assez logiquement que l’on a pu voir Hofer cesser d’encourager son pays à sortir de l’UE, même si ce dernier a tout de même suggéré l’établissement d’un referendum sur la question européenne si la Turquie devenait Etat membre ou si Bruxelles était amener à centraliser encore plus de pouvoir.

Autriche : Un débat aussi tendu que sera le scrutin !

29 Novembre,  Jérôme Revillier

Dimanche, le débat entre les deux candidats en lice pour l’élection présidentielle autrichienne a été pour le moins houleux. Il faut dire que les deux hommes jouent gros et arrivent au bout de la plus longue campagne électorale qu’a connue le pays suite à l’annulation du premier scrutin pour un vice de forme.

Et comme attendu le débat a vite tourné autour de l’Europe lorsque Alexander Van Der Bellen, le candidat écologiste a accusé son opposant de « jouer avec la sortie de l’Europe depuis 20 ans » et que « de nombreux dirigeants européens étaient inquiets d’une vague d’extrême droite et de « populisme » qui pourrait en découler dans d’autres pays.

Norbert Hofer, lui, a répondu qu’il a toujours été pour « un développement positif de l’Europe » et que le référendum sur la sortie de l’Europe serait conditionné par une éventuelle adhésion de la Turquie ou une centralisation trop importante des pouvoirs à Bruxelles.

Mais c’est bien sûr le thème de l’immigration qui a ensuite mené les échanges car c’est à lui que le FPÖ doit principalement son succès. Hofer n’a pas ménagé Angela Merkel, don son rival est proche,  et a milité pour un rapprochement avec la Russie.

De son côté Van Der Bellen a estimé que Donald Trump était un démagogue et inquiétait également l’Europe. Chacun

Aussi, à l’issue de ce débat d’une rare violence politique, deux conceptions presque totalement opposées divisent le pays et risquent bien de rendre la tâche du président élu …très difficile !

La pression monte sur l’Italie

24 Novembre,  Jérôme Revillier

Loin de l’euphorie américaine après l’élection de Trump , les marchés européens restent beaucoup plus prudents. Et pour cause ! Les nuages s’accumulent dans le ciel de l’Europe et les tensions politiques s’aggravent.

Dernier point de cristallisation en date : Le référendum Italien dont les enjeux vous sont expliqués plus haut. Renzi, qui a mis son gouvernement dans la balance de ce vote pourtant très technique de prime abord. Mais la question constitutionnelle s’est vite transformée en véritable vote de confiance ou de défiance à l’égard du gouvernement.

Et c’est bien sur ce point là que les marchés ont commencé à s’inquiéter.

La meilleure preuve reste la forte remontée du « spread » entre les taux italiens et allemands à 10 ans.

Passé de moins de 120 points en septembre à 185 cette semaine, il illustre la peur de voir une nouvelle élection se profiler.
Mais surtout c’est bien la montée du mouvement 5 étoiles qui a déjà ravi la mairie de Rome et qui prône un référendum sur le maintien du pays en zone euro qui effraie les marchés.

Un effet boule de neige qui pourrait trouver son point de départ dès dimanche 4 décembre si le non l’emporte.  Après le Brexit, l’ « Italexit » pourrait devenir la prochaine menace sur les places financières et pour la solidité de l’Europe tout entière.

Election autrichienne: dernières estimations

24 Novembre, Pierre Veyret

Le candidat du “Freedom Party” Norbet Hofer reste le favori de la course à l’élection présidentielle depuis les précédentes élections qui s’était tenue en Mai dernier et qui avaient été remportées par M. Van Der Bellen de manière très étroite (50.3%). Le fait nouveau est que, selon les derniers sondages, l’avance de Norbert Hofer sur son rival serait en train de se réduire progressivement. Ainsi, selon les dernières estimations, le candidat du Freedom Party reste en tête avec une probabilité de victoire estimée à 4/9 (0.44) contre 13/8 (1.62) pour son rival selon le bookmaker Paddy Power à 10 jours de l’élection.

Nouveau débat et fin des sondages

22 Novembre, Carlo De Casa

Le débat pré-électoral met toujours le feu en Italie. Plus aucun sondage ne sera délivré au cours des deux dernières semaines précédant le référendum du 4 décembre (une conséquence des règles nationales que l’on appelle « silence préélectoral »). Les derniers sondages de mi-novembre voyaient le « non » dans une fourchette comprise entre 52 % et 55 % avec une grande marge d’incertitude contre le « oui », d’autant que le nombre d’électeurs indécis reste élevé.

Ce dernier facteur semble juste être un des meilleurs argumentS dans le camp du « Oui », comme il est supposé que les électeurs incertains pourraient adhérer au « oui » une fois qu’ils auront approfondi la question. Sur le plan financier, l’indice italien est sévèrement touché par cette incertitude d’autant que l’intention de Renzi est de démissionner en cas de victoire du non, tandis que l’écart entre les taux italiens et allemands augmente significativement à nouveau.

Le défi électoral reprend, avec tous les marchés qui voient en cela une compétition qui devient de plus en plus politique.

PIB de l’Italie, des résultats positifs

17 Novembre, Carlo De Casa

Jeudi matin, de bons chiffres ont été diffusés depuis l’Italie, avec la croissance du PIB national de +0,3 % au 3e trimestre, battant les prévisions des analystes de 0,2 %. Sur une base annuelle, la croissance a augmenté de 0,9 %, soit plus que les 0,8 % prévus précédemment. Pendant ce temps, les sondages continuent  d’anticiper une victoire du “non”.

Plus de 20 sondages durant les 3 dernières semaines ont suggéré un avantage du « NON » entre 1,5 % et 10 %. Le dernier d’entre eux, sorti le 9 novembre donne le NON à 52 %, alors que le OUI se redresse légèrement à 48 %.

L’effet dit « Trump » n’est probablement toujours pas inclus dans ces sondages (s’il n’y aura aucun effet), même si en Italie, selon les sondages, la majorité des gens ont déclaré qu’ils n’auraient pas appuyé le magnat de l’immobilier.

Renzi a maintenant moins de trois semaines, pour tenter de combler cette lacune. Nous allons voir si ces bons chiffres macro peuvent l’aider dans cette dangereuse croisade.

 

 

Intervenants

Jérôme Revillier

Jérôme Revillier est directeur de la société Alternative Capital Investments spécialisée dans la gestion de fonds institutionnels et privés sur[…]

Jérôme Revillier est directeur de la société Alternative Capital Investments spécialisée dans la gestion de fonds institutionnels et privés sur le marché des changes.

Fondateur du site Eole Trading, Jérôme mets régulièrement son expérience au service des investisseurs particuliers par le biais d’analyses, de conférences ou de séminaires de formation.

Consultant depuis plusieurs années pour les institutionnels, il est l’un des stratégistes les plus recherchés sur le Forex en France et en Europe.

Très vite devenu un acteur incontournable pour les investisseurs individuels avertis, notamment en France, Belgique et Suisse, de nombreux fonds institutionnels font appel à ses services pour les accompagner dans leur stratégie Forex.

En 2012, il obtient le trophée de bronze du Salon de l’Analyse Technique.

Jérôme Revillier a participé à de nombreux articles pour des revues spécialisées telles que Money Week, L’Edito des Matières Premières, ou le Bourse au quotidien ou encore Atlantico et le Revenu.

Il est, depuis 2014 devenu rédacteur en Chef d’Action Future, le magazine dédié aux investisseurs actifs. Orateur réputé et de conviction, il intervient régulièrement à la télévision et est fréquemment invité lors d’évènements reconnus où des centaines d’investisseurs assistent à ses conférences.

Pierre Veyret

Pierre Veyret s’est tourné vers les marchés financiers en apprenant auprès de professionnels l’importance de la finance comportementale et du[…]

Pierre Veyret s’est tourné vers les marchés financiers en apprenant auprès de professionnels l’importance de la finance comportementale et du money management, cependant sa vraie spécialisation réside dans l’analyse technique qu’il a eu l’occasion d’étudier en profondeur avec l’IFTA avant de devenir analyste financier.

Gilles Santacreu

Gilles Santacreu est fondateur du site BoursiKoter.com qui propose des analyses techniques quotidiennes sur indices, ainsi qu’une revue des principales[…]

Gilles Santacreu est fondateur du site BoursiKoter.com qui propose des analyses techniques quotidiennes sur indices, ainsi qu’une revue des principales paires de devises du marché Forex.

Trader pour compte propre, Gilles Santacreu conçoit ses stratégies de trading en axant ses approches sur l’étude des récurrences techniques et statistiques. Dès 2006, il cherche à développer des approches automatisables, conscient que le biais psychologique peut jouer un rôle néfaste pour le trader particulier. Très vite, il conçoit ses premières stratégies semi-automatiques sur indices, puis une stratégie de gestion d’un portefeuille action compatible avec un PEA dont il fait un livre : « Gestion Stratégique de Portefeuille ». En 2013, il créé une stratégie Forex multi-support entièrement automatisée, dont il partage les positions et le track-record en temps réel, et en toute transparence au travers de sites d’audit indépendants depuis 2014.

Pur autodidacte, passionné de chiffres et de l’univers boursier, analyste technique pour divers acteurs institutionnels, il offre aussi ses services aux particuliers en tant que consultant et formateur au travers de nombreuses interventions lors de séminaires ou wébinaires de formation. Sa vision non formatée vous offre un regard différent mais pragmatique sur l’investissement boursier, car ses enseignements proviennent des nombreuses recherches qu’il effectue pour concevoir ses approches stratégiques.

Apprécié pour sa proximité avec les investisseurs particuliers dont il se sent très proche, il est aussi reconnu pour son sens pédagogique. Il partage le fruit de ses recherches d’une manière simple mais efficace.

Un opérateur est disponible

An operator is not available

Démarrer le Chat