Date: 03/08/2017

Ralentissement de l’activité en zone euro

Les Bourses européennes se tassent en début de séance, les investisseurs se montrant prudents alors que l’activité a ralenti davantage que prévu en zone euro. L’indicateur composite a reculé à 55,8 en juillet contre 56,3 en juin et 56,8 en mai, un ralentissement largement imputable à l’Allemagne. La monnaie unique recule également après avoir atteint 1,19 dollar ce mercredi soir.

Banque d’Angleterre et ISM

Cette après-midi sera dominée par la réunion de la Banque d’Angleterre dont le verdict (13h) sera accompagné du rapport sur l’inflation britannique (13h), du compte-rendu de la précédente réunion (13h) et du discours du gouverneur Mark Carney (13h30). Aux États-Unis, les investisseurs seront surtout attentifs à l’ISM non-manufacturier (16h), précédé comme de coutume du PMI des services (15h45).

Des taux fébriles

Sur le marché des dettes souveraines, les craintes d’une décélération de l’économie pèsent sur les taux tant en Europe qu’aux États-Unis. Le Bon du Trésor américain à 10 ans affiche ainsi un rendement de 2,26%, en net repli depuis la mi-mars (jusqu’à 2,63%). En zone euro, le Bund à 10 ans rapporte actuellement 0,49% après avoir atteint 0,60% mi-juillet.

Cédric Boitte