Analyse Marché

Quelques prises de profits sur les actifs risqués avant le NFP Américain d’aujourd’hui

Commentaire de Marché


OR

Le dollar américain reste de loin la monnaie la plus forte sur le marché des changes, l’euro/dollar ayant récemment atteint son plus bas niveau depuis quatre mois. Malgré cela, le prix de l’or montre une bonne résistance, se maintenant à 1 565 dollars alors que les investisseurs attendent les données sur l’emploi aux États-Unis. Le scénario technique a légèrement changé, car graphiquement, l’or est mieux positionné et pourrait désormais viser 1 575 dollars. En d’autres termes, malgré le scénario de risque de ces derniers jours, l’environnement de l’or est toujours favorable et une percée nette à 1 575 $ pourrait ouvrir la voie à un nouveau rallye vers le seuil clé de 1 600 $.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades


PÉTROLE  

Le scénario de risque observé sur les marchés ces derniers jours n’a pas permis de générer un rebond solide pour le prix du pétrole. Cela confirme la faiblesse que nous constatons sur le baril, les investisseurs continuant à parier sur des risques importants de surproduction dans les mois à venir. Techniquement, le prix du pétrole reste sous pression, surtout après l’effondrement du niveau de soutien de 51 dollars observé ces derniers jours. Les prix tournent toujours autour de ces niveaux, mais le fait qu’il n’y ait pas eu de rebond solide confirme la tendance baissière actuelle, qui ne peut être stoppée que par une hausse du WTI au-dessus de 54 dollars.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

 

ACTIONS UE

Les marchés européens ont connu une ouverture mitigée vendredi, après une session de négociation asiatique manquant de direction claire, tandis que les contrats américaines indiquent de modestes baisses à l’ouverture. Ce sentiment de marché incertain provient de plusieurs sources. Tout d’abord, les investisseurs digèrent les mauvaises données de la production industrielle allemande pour le mois de décembre, qui ont été bien inférieures aux attentes ce matin. De plus, les inquiétudes croissantes concernant le coronavirus ont affecté le sentiment des investisseurs après que le Japon ait trouvé 41 cas supplémentaires sur le bateau de croisière de Yokohama. Enfin, certains traders pourraient être tentés de prendre une partie des bénéfices d’hier avant le rapport sur l’emploi aux États-Unis d’aujourd’hui, où une augmentation significative est déjà intégrée dans les prix. Malgré ces facteurs baissiers, l’humeur à prendre des risques reste forte cette semaine, les investisseurs étant de plus en plus optimistes quant à l’impact du coronavirus sur la croissance et les ventes chinoises. Toutefois, un risque réel de baisse du marché se profilera si l’infection continue à se propager au-delà de la mi-février et plus loin au deuxième trimestre. Pour l’instant, l’indice Stoxx-600 est principalement tiré vers le bas par les mineurs et les constructeurs automobiles, tandis que le DAX-30 de Francfort est l’indice le moins performant. Le marché s’est consolidé près de son sommet historique, légèrement en dessous du niveau élevé de 13 600 points. Le premier support se situe au-dessus de 13 515 pts tandis que le second est proche de la moyenne mobile exponentielle à 21 périodes, qui est actuellement proche du retracement de Fibonacci de 23,6 % au-dessus de 13 430 pts.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades