Analyse Marché

Quelques prises de profits avant une après-midi riche en données macro

FOREX

L’euro a atteint un plus haut niveau sur deux mois par rapport au dollar au début de la séance de mercredi. Les gains de la monnaie unique résultent principalement de la faiblesse du dollar, car un cocktail de bonnes nouvelles a remonté le moral des investisseurs. Au cours des dernières années, nous nous sommes tous habitués au rôle de valeur refuge du billet vert, qui monte avec l’anxiété et descend dès que l’appétit du risque revient. Eh bien, il semble que des temps meilleurs soient à venir, car le marché célèbre les espoirs d’un avenir sans COVID et la fin du protectionnisme de Trump, de sorte qu’il faut s’attendre à une plus grande faiblesse du dollar.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

 

PÉTROLE

Deux facteurs principaux sont à l’origine de la flambée des prix du pétrole de ces dernières semaines. Le premier et principal est l’évolution positive des vaccins. Le second est lié aux réunions de l’OPEP et de l’OPEP+, car les investisseurs s’attendent à une prolongation des réductions actuelles, qui semblent déjà prises en compte par les marchés.

Le vaccin suscite-t-il trop d’enthousiasme ? Nous ne le savons pas encore. Nous devrions de toute façon nous rappeler que nous ne parlons pas d’un seul vaccin, car il y a maintenant de nombreuses grandes entreprises pharmaceutiques qui ont récemment annoncé qu’elles avaient des solutions efficaces contre le Covid-19. En d’autres termes, les marchés ne considèrent pas cela comme une tentative sporadique d’atténuer le virus, mais comme un plan bien structuré qui devrait permettre d’atténuer sérieusement le nombre de personnes touchées par ce virus et de mettre fin à la longue série de blocages observés ces derniers mois.

D’un point de vue technique, le WTI a dépassé le précédent sommet du mois d’août, atteignant un nouveau record post-Covid juste au-dessus de 45 dollars. La tendance principale reste haussière, tandis que les stocks du secteur pétrolier regagnent une partie du terrain perdu au cours des mois précédents.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

 

ACTIONS EUROPÉENNES

L’ouverture des marchés boursiers en Europe a été mitigée, les investisseurs prenant quelques bénéfices après les nouveaux pics atteints hier sur la plupart des indices de référence. L’enthousiasme, stimulé par la levée de l’incertitude politique aux États-Unis et par des perspectives économiques rassurantes, demeure mais les investisseurs ont préféré tempérer leur exposition aux actifs plus risqués avant une journée chargée en nouvelles macroéconomiques. La correction baissière d’aujourd’hui pourrait être qualifiée de « technique » et de « normale », comme un repli habituel après que la plupart des marchés ont franchi des résistances majeures hier. Cependant, la plupart des investisseurs se préparent maintenant à une série d’indicateurs économiques américains importants tels que les commandes de biens durables, les demandes initiales d’allocations chômage, le PIB du troisième trimestre et les minutes très attendues du FOMC qui pourraient réserver quelques surprises. En outre, les marchés pétroliers et les sociétés liées au pétrole (compagnies aériennes, mineurs et croiseurs) pourraient également connaître une plus grande volatilité plus tard dans l’après-midi avec les données des stocks de pétrole brut. Il y a de fortes chances que la direction du marché ne soit pas claire tant que les investisseurs n’auront pas pleinement assimilé la dernière série d’indicateurs macroéconomiques d’aujourd’hui.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades