Date: 04/08/2017

Les Bourses européennes se montrent hésitantes en début de séance alors que l’euro reste proche de 1,19 dollar après l’annonce d’une hausse supérieures aux attentes des commandes à l’industrie en juin en Allemagne (+1%). Les marchés attendent également de prendre connaissance du rapport mensuel sur l’emploi américain (14h30), créations d’emplois et évolution des salaires étant déterminantes pour la politique de la Réserve fédérale américaine.

Dollar, forages et OPEP

Sur le marché des matières premières, les métaux progressent, profitant de la fébrilité du dollar, leur devise de cotation. Le baril de Brent glisse par contre sous 52 dollars sur fond d’exportations de brut record de l’OPEP en juillet selon Thomson Reuters. Les investisseurs seront également attentifs au rapport hebdomadaire de Baker Hughes sur les forages pétroliers aux États-Unis (19h) dont la nette progression s’est essoufflée depuis début juillet.

 

L’euro au plus haut

Sur le marché des changes, l’euro se maintient à plus de 0,9 livre après la révision à la baisse de ses prévisions de croissance pour 2017 et 2018 par la Banque d’Angleterre en raison de l’impact du Brexit sur le pouvoir d’achat des ménages. La monnaie unique évolue également au plus haut depuis janvier 2015, et l’abandon du taux plancher par la BNS, par rapport au franc suisse.

Cédric Boitte