Analyse Marché

L’optimisme des investisseurs continue de soutenir les marchés

FOREX

Le dollar néo-zélandais est le plus performant de la semaine jusqu’à présent, avec une hausse de plus de 1,5 % par rapport à son homologue américain. La force du kiwi provient des données sur l’emploi qui ont surpris à la hausse, montrant une baisse du taux de chômage du pays à 4%. Les responsables des banques centrales du monde entier insistent sur le poids de l’état du marché du travail lorsqu’il s’agit de décider du moment où il faut commencer à resserrer les politiques. Ainsi, les gains du dollar néo-zélandais reflètent les nouvelles attentes du marché selon lesquelles, face à la chaleur du marché du travail du pays, la banque centrale devrait commencer à relever les taux d’intérêt dans le courant du mois, avec une hausse d’au moins 25 points de base.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

 

 

PÉTROLE

Les marchés pétroliers continuent d’effacer une partie de leurs pertes d’hier, le WTI repassant au-dessus de 70 dollars le baril. Le marché a réussi à rebondir au-dessus de son principal support autour de 69,40 $, les traders haussiers défendant férocement le retracement de 50 %. Toutefois, en l’absence d’évolution macroéconomique majeure, ce rebond du marché constitue davantage une correction technique qu’une action directionnelle significative. Cela dit, même si certains considèrent la reprise économique comme un solide moteur de marché haussier, les traders sont susceptibles de garder un œil sur l’état des relations entre les États-Unis et l’Iran ainsi que sur les stocks de pétrole brut américains d’aujourd’hui avant de prendre toute décision significative. Techniquement parlant, le WTI devra soit passer par le support de 69,40 $, soit franchir la résistance de 70,50 $ pour retrouver une tendance plus directionnelle.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades

 

 

OR

L’or se négocie toujours à l’intérieur de son canal haussier à moyen terme, au-dessus du support à $1,808 ainsi que de la moyenne mobile exponentielle (EMA) de 89 périodes, malgré une augmentation de l’appétit pour le risque. Il n’est pas si habituel de voir les actifs « sans risque » augmenter, même si les actions et d’autres actifs plus risqués se négocient près de niveaux records, car la baisse du dollar américain soutient l’or, les métaux précieux et les marchés des matières premières dans leur ensemble. La baisse du dollar américain soutient l’or, les métaux précieux et les marchés des matières premières dans leur ensemble. Toutefois, la hausse de l’or est probablement due en partie à des opérations de couverture, les opérateurs couvrant une partie de leur exposition aux marchés boursiers. Sur le plan technique, l’or se négocie toujours latéralement, flirtant avec le support à 1 808 $ et la résistance à 1 815 $, sans aucun signe de rupture baissière à venir.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades

 

 

ACTIONS EUROPÉENNES

Les investisseurs boursiers ont poussé les actions européennes à la hausse mercredi, prolongeant les gains enregistrés au cours de la session asiatique, dans un contexte de confiance renouvelée dans les actifs plus risqués, grâce aux résultats solides des entreprises. L’appétit des investisseurs pour le risque est en hausse, car beaucoup ont salué le ton modéré de Pékin à l’égard des valeurs technologiques, et de l’énorme industrie du jeu en particulier, qui a contribué à lever une partie de l’incertitude du marché cette semaine. Dans le même temps, la plupart des entreprises continuent de publier des rapports de résultats supérieurs aux estimations, ce qui est également considéré comme un bon signe de reprise robuste par les investisseurs du monde entier. Les résultats positifs des entreprises étant supérieurs aux attentes dans un environnement toujours soutenu par les banques centrales, la position de négociation reste haussière sur la plupart des indices de référence. Toutefois, les traders évalueront avec prudence les chiffres de l’emploi non agricole ADP aux États-Unis et le discours de Richard Clarida, vice-président de la Réserve fédérale, avant le NFP de vendredi, afin d’obtenir plus de clarté sur les prochaines mesures politiques de la Fed.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades