Analyse Marché

L’inflation US descend enfin

 

FOREX

Le dollar américain a plongé de plus de 1 % par rapport aux autres principales devises après la publication hier des chiffres de l’inflation américaine. Les chiffres ont révélé que les prix à la consommation dans la plus grande économie du monde ont augmenté à un rythme plus lent que prévu au cours du mois de juillet. Ce ralentissement a été clairement salué par les marchés, ce qui a fait naître l’espoir que le pic d’inflation a peut-être été atteint en juin et que la Fed n’aura peut-être pas à aller aussi loin dans sa politique de resserrement monétaire que certains le craignaient. L’appétit pour le risque a augmenté et les marchés se sont redressés de manière générale, entraînant une hausse de 2,9 % de l’indice Nasdaq. Cependant, hier n’a pas été une bonne journée pour le dollar. Le ralentissement de l’inflation a laissé les investisseurs s’interroger sur la possibilité d’un revirement de la Fed vers une position dovish plus tôt que prévu, dans un scénario qui pourrait entraîner une nouvelle baisse du dollar.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

 

 

ACTIONS EUROPÉENNES
Les marchés européens ont suivi la tendance mondiale jeudi, prolongeant un rallye alors que le sentiment du marché s’est renforcé après le dernier rapport plus faible sur l’IPC américain. Les liquidités ont délaissé les valeurs refuges au profit d’actifs plus risqués après que les investisseurs aient accueilli favorablement les données sur l’inflation américaine pour juillet, qui ont montré une baisse inférieure aux estimations, ce qui a immédiatement suscité l’espoir d’une attitude moins agressive de la part de la Fed. Si ces données ont apaisé les craintes d’un impact négatif du cycle de resserrement de la Fed sur la croissance, certains investisseurs restent sceptiques quant à un changement significatif de la politique monétaire actuelle dans les mois à venir. Malgré cette baisse, l’inflation américaine reste obstinément élevée, et certains intervenants de la Fed ont déjà ouvert la voie à de nouvelles hausses de taux en 2022 et en 2023. Même si les investisseurs sont enfin rassurés de voir que l’inflation a atteint un pic, d’importants leviers baissiers et des incertitudes demeurent, notamment en Europe où la crise énergétique se profile toujours.

Pierre Veyret – Analyste TechniqueActivTrades