Analyse Marché

L’inflation US continue de miner l’appétit des investisseurs pour le risque

 

PÉTROLE ET OR

Il n’y a pas de grands mouvements sur les marchés des matières premières aujourd’hui, les investisseurs attendant de nouveaux moteurs de marché. Après le récent rallye, le WTI trouve un équilibre temporaire entre 58 et 58,50 dollars. Bien qu’il ait été testé à 58,90 $ hier, le pétrole ne semble pas avoir la force suffisante pour de nouveaux rallyes, du moins pour le moment. La tendance principale reste cependant positive et toute nouvelle de stimulation supplémentaire provenant des banques centrales pourrait déclencher un nouveau mouvement à la hausse.

L’or est également stable et n’a jusqu’à présent pas réussi à dépasser 1 850 dollars, les traders étant dans un scénario d’attentisme. Toutefois, tout comme le pétrole, les perspectives à long terme restent optimistes pour le métal jaune.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

 

BOURSES EUROPÉENNES

Les actions européennes ont fluctué légèrement ce jeudi, après une séance asiatique positive certes mais sur des volumes plus faibles que d’habitude, alors que les investisseurs continuent de digérer les chiffres décevants de l’inflation aux États-Unis. Toutefois, malgré cette pause à court terme, il n’y a rien de menaçant d’un point de vue technique. La plupart des indices de référence se négocient toujours au-dessus de niveaux de support solides, sans creux significatif jusqu’à présent, les investisseurs restant très optimistes quant aux perspectives économiques à moyen terme. L’idée que l’inflation sera stimulée par une demande accrue dans de nombreux secteurs, suscitée par des mesures de relance supplémentaires ainsi que par la levée des restrictions liées à la pandémie, reste bien vivante, les investisseurs continuant à l’anticiper sur les marchés en achetant chaque correction baissière. Pendant ce temps, l’attention se portera sur les principales données publiées aujourd’hui aux États-Unis, tandis que les opérateurs boursiers européens se concentreront sur les publications de résultats de géants français comme L’Oréal, le Crédit Agricole et Arcelor Mittal.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades