Analyse Marché

l’incertitude monte, les investisseurs dans l’attente de données macro

FOREX

Le dollar américain est à l’avant-plan durant la première partie de la séance de négociation de jeudi, regagnant la majeure partie du terrain perdu au profit des autres principales devises mercredi. Il semble que les marchés aient fini de traiter les chiffres de l’inflation légèrement inférieurs aux attentes publiés en début de semaine et qu’ils se concentrent maintenant sur la réunion du FOMC de la Réserve fédérale la semaine prochaine, qui devrait apporter plus de clarté sur le moment où la Fed commencera à réduire ses dépenses et peut-être même à augmenter ses taux d’intérêt. Après l’inclinaison à la baisse d’hier, qui pourrait être due au fait que les investisseurs ont commencé à évaluer la probabilité d’un retard dans le resserrement des politiques, le dollar est aujourd’hui plus demandé, reflétant peut-être le fait que la réunion de la semaine prochaine pourrait encore marquer le début de la fin des mesures de relance gargantuesques de la Fed.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

 

PÉTROLE

Après avoir grimpé de plus de 2,5 % mercredi, le prix du WTI s’est stabilisé, perdant même une partie de ces gains au début de la journée de jeudi. Les perspectives des prix du pétrole restent toutefois orientées à la hausse, car les craintes persistent que la réduction de l’offre causée par l’impact de l’ouragan Ida dans le golfe du Mexique pourrait entraîner de nouvelles pénuries à l’approche de la saison hivernale dans l’hémisphère nord.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

 

ACTIONS EUROPÉENNES

Les actions se sont échangées majoritairement à la hausse en Europe jeudi, malgré une autre séance négative en Asie, en raison des incertitudes à court terme qui persistent. Même si une flambée des prix du pétrole brut a permis aux marchés américains de clôturer en hausse hier, l’appétit des investisseurs pour les actions à court terme reste incertain. Dans l’ensemble, l’environnement reste haussier pour les actions avec la faiblesse des monnaies locales et le soutien continu des banques centrales. Mais les turbulences à court terme causées par les mauvaises données économiques, le ralentissement de la croissance des bénéfices, les changements fiscaux et réglementaires aux États-Unis et en Chine ainsi que la perspective d’une reprise inégale entre les nations entament le sentiment du marché cette semaine. Les opérateurs sont donc susceptibles de se fier à ce qu’ils savent avec certitude et de rester concentrés sur les données macroéconomiques avec, aujourd’hui, les demandes d’allocations chômage et les ventes au détail aux États-Unis en vue. Cette incertitude du marché à court terme est également visible techniquement sur les graphiques, l’indice Stoxx-50 poursuivant sa lente danse autour de 4 200 pts.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades