Analyse Marché

L’Europe ouvre dans le rouge

FOREX

La livre a gagné plus de 0,5 % par rapport au dollar et à l’euro en début de séance mercredi, ce qui indique clairement que les investisseurs rejettent pour l’instant un scénario de « no-deal ». Alors que des rapports indiquent que les responsables britanniques et européens vont relancer les discussions, les marchés ont renforcé leur conviction que la position du gouvernement britannique, qui consiste à se préparer à un scénario de « no-deal », n’était rien d’autre qu’un positionnement stratégique visant à poursuivre les négociations.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

ACTIONS EUROPÉENNES

Les actions ont ouvert en baisse ce mercredi, malgré des paris sur la poursuite du plan de relance américain qui ont poussé la plupart des actions asiatiques et des contrats à terme américains à la hausse pendant la nuit. Les investisseurs ont été heureux de voir que la présidente de la Chambre des représentants américaine, Nancy Pelosi, a maintenu ses « espoirs » d’un compromis sur le prochain plan de relance avant la fin de la semaine. Toutefois, si cela a contribué à soutenir le sentiment du marché à très court terme, la plupart des investisseurs ont déjà intégré ce facteur dans leurs investissements, car tout échec dans la mise en œuvre du plan d’ici la fin de la semaine risque de déclencher de fortes baisses sur les actifs à risque. Les indices de référence européens ont été mis à mal par les secteurs de la santé et de l’énergie ce matin, les opérateurs attendant prudemment les nouvelles des entreprises ainsi que les données des stocks de pétrole brut américains plus tard dans l’après-midi. Les rapports d’aujourd’hui présentent les résultats de TechnipFMC et de Worldline ainsi que ceux de Verizon et de Tesla aux États-Unis.

L’indice FTSE-100 est l’une des plus mauvaises performances ce matin, après que l’appétit des investisseurs a diminué dans le contexte des négociations difficiles autour du Brexit avec l’UE, qui devraient se poursuivre au moins jusqu’à la semaine prochaine, si aucun accord n’est conclu entre les deux blocs avant vendredi.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades