Date: 03/04/2018

Les Bourses européennes entament le second trimestre dans le rouge, une baisse toutefois relativement contenue au regard du plongeon de 2% subi par Wall Street ce lundi. Pékin a fait voler en éclats l’espoir d’une solution négociée aux tensions commerciales en annonçant des droits de douane supplémentaires pouvant atteindre 25% sur 128 produits américains.

Activité manufacturière et dossiers chauds

Au niveau économique, les indicateurs d’activité manufacturière en zone euro ont confirmé le ralentissement pressenti par les chiffres préliminaires de mars. Aux États-Unis, l’indicateur ISM manufacturier a déjà été publié ce lundi, décevant légèrement. Les investisseurs seront ainsi essentiellement attentifs aux dossiers chauds de ces dernières semaines, à sa valeur les valeurs technologiques et les tensions commerciales, ainsi qu’aux discours de deux membres de la Réserve fédérale américaine (15h30 et 22h30).

Les métaux confirment, le Brent se stabilise

Sur le marché des matières premières, les métaux confirment leur redressement alors que les grandes industries chinoises ont accéléré la cadence en mars selon l’indicateur d’activité manufacturière officiel. Le baril de Brent se stabilise autour de 68 dollars après la chute de ce lundi consécutive à l’annonce d’une hausse de la production en Russie et aux rumeurs de baisses des prix par l’Arabie Saoudite pour ses clients asiatiques.

 

Cédric Boitte