Date: 25/05/2018

Les Bourses européennes se reprennent en début de séance, profitant du recul de l’euro sous 1,17 dollar. Les investisseurs semblent également avoir digéré la nouvelle poussée des tensions géopolitiques avec l’annulation par Donald Trump du sommet avec la Corée du Nord et des différends commerciaux qui s’accumulent. Après l’acier et l’aluminium, le Président américain souhaite en effet augmenter les taxes à l’importation de voitures aux États-Unis.

Agenda complet

Au niveau économique, les principaux rendez-vous du jour sont l’indice IFO du climat des affaires en Allemagne (10h), le PIB au Royaume-Uni (10h30), les commandes de biens durables aux États-Unis (14h30) et l’indice de confiance des consommateurs américains de l’Université du Michigan (16h). Plusieurs discours de banquiers centraux sont à nouveau attendus dont le gouverneur de la Banque d’Angleterre Mark Carney (15h20), le Président de la Fed Jerome Powell (15h20) et le Président de la Bundesbank Jens Weidmann (21h20).

La Russie pèse sur le pétrole

Sur le marché des matières premières, les métaux se stabilisent face à la progression du dollar. Le baril de Brent recule à 78 dollars alors que le ministre russe de l’Energie, Alexandre Novak, a indiqué que l’encadrement de la production des pays Opep et  non-Opep pourrait être allégé si le rééquilibrage du marché pétrolier se poursuit. Le rapport hebdomadaire sur les forages pétroliers aux États-Unis (19h) pourrait également influencé le cours du brut.

Cédric Boitte