Date: 23/07/2020

FOREX

L’indice du dollar continue de baisser, les pertes cumulées pour la semaine dépassant désormais 1,1 %, tandis que l’euro a grimpé à 1,16 $ pour la première fois depuis octobre 2018. Le risque perdure, malgré l’appréhension générée par l’escalade des tensions entre la Chine et les États-Unis. La fermeture par les autorités américaines du consulat chinois à Houston est considérée comme une escalade dans le conflit latent entre les deux plus grandes économies du monde, qui, selon de nombreux analystes, entraînera des représailles de la part de Pékin. Toutefois, pour l’instant, les investisseurs semblent se concentrer sur la positivité des derniers jours, suite à l’approbation du fonds de relance de l’UE, aux progrès importants réalisés dans la recherche d’un vaccin COVID et à la dernière enquête sur la confiance des consommateurs allemands qui a surpris à la hausse.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades


OR

En cas de nouvelle correction sur les marchés boursiers, l’or devrait constituer une réserve de valeur parfaite. Les investisseurs parient contre les banques centrales car ils pensent que les devises sont désormais hyper-diluées par rapport aux lingots d’or. L’or, différent du billet vert et d’autres devises, ne peut être imprimé et les investisseurs l’achètent en grandes quantités, ce qui éloigne le prix au comptant et les contrats à terme à moins de 50 dollars de leurs niveaux les plus élevés.

La tendance reste fortement haussière, même si certains indicateurs techniques montrent maintenant que l’or est hyper acheté, ce qui reflète la rapidité de la récente reprise. À ce stade, il n’y a pas de signal de correction, alors que l’affaiblissement du billet vert renforce encore le rallye de l’or.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

 

ACTIONS EUROPÉENNES

Les actions ont ouvert en légère hausse sur la plupart des marchés européens jeudi, retraçant une partie des pertes d’hier, alors que le sentiment du marché reste mitigé et sans direction à très court terme. Même si la plupart des tendances haussières restent valides sur les indices de référence européens jusqu’à présent, en particulier sur l’indice DAX-30, les préoccupations persistantes concernant l’incertitude sur le calendrier du prochain plan de relance américain, combinées aux tensions sino-américaines qui couvent, font des actions une classe d’actifs moins attrayante. Si les investisseurs ont salué les récents progrès réalisés par les entreprises du secteur de la santé dans la lutte contre la pandémie (Pfizer Inc. +8%), la plupart d’entre eux craignent de plus en plus que les relations entre Washington et Pékin ne se détériorent avant les élections américaines de novembre et n’exercent une pression supplémentaire sur les actifs plus risqués. Cela dit, il n’est pas surprenant de voir les valeurs refuges, comme les métaux précieux, en profiter, car les investisseurs préfèrent se couvrir contre les risques potentiels de baisse en diversifiant leur exposition après un long rallye sur les actions.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades