Date: 12/06/2017

Les Bourses européennes reculent en début de séance, embrayant sur le recul de Wall Street vendredi soir à cause essentiellement d’Apple. Le géant à la pomme a rechuté à la suite d’informations de l’agence Bloomberg concernant les prochains iPhones qui seraient dotés de puces modem moins performantes que les smartphones concurrents. La première capitalisation boursière mondiale a entraîné tout le secteur technologique dans son sillage.

En attendant la Fed

Au niveau économique, la séance s’annonce extrêmement calme avec comme principaux indicateurs l’inflation en Inde (14h) et le solde mensuel du budget fédéral des États-Unis (20h). Tous les regards seront ainsi déjà tournés sur la réunion du Comité monétaire de la Réserve fédérale américaine. Elle débutera demain pour un verdit mercredi soir.

Le Brent atone malgré les promesses

Sur le marché des matières premières, le baril de Brent peine à repartir de l’avant malgré l’intervention des Ministres de l’Énergie russe et saoudien qui ont assuré les réductions de production s’intensifieront au cours des 3-4 prochains mois. Cette atonie du marché pétrolier est notamment liée à la nouvelle hausse du nombre de forages aux États-Unis à 741, au plus haut depuis avril 2015.

Cédric Boitte