Analyse Marché

Les matières premières en très claire hausse !

MATIÈRES PREMIÈRES

Les perspectives pour l’ensemble du secteur des matières premières restent extrêmement positives, ce qui cause des maux de tête à de nombreuses entreprises qui sont maintenant confrontées à de fortes hausses de prix pour de nombreuses matières premières.

Le pétrole se renforce, les investisseurs pariant sur une reprise rapide et complète du marché, les risques d’inflation contribuant également à la hausse des prix.

Les produits de base mous sont l’un des grands gagnants de ces dernières semaines, car la demande a bondi. Le maïs est en hausse de plus de 40 % depuis le début de l’année, tandis que la majorité des matières premières agricoles affichent des gains à deux chiffres depuis le début de l’année.

Le palladium a été tiré vers le haut par la demande de convertisseurs catalytiques pour les voitures, son prix ayant atteint le niveau record de 3 000 dollars en début de semaine. Cette augmentation de la demande est exacerbée par la perspective d’une pénurie massive de l’offre observée ces dernières années, qui devrait s’aggraver après que Nornickel, le plus grand producteur mondial de ce métal, a annoncé qu’il allait manquer ses prévisions de production.

La seule exception est l’or, qui reste dans le rouge en cumul annuel. Malgré cela, l’or a absorbé la baisse déclenchée par le discours de Janet Yellen il y a deux jours, et le prix est maintenant revenu près de la zone de résistance à 1 800 dollars. Une rupture nette de cette zone ouvrirait la voie à de nouvelles reprises.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

 

ACTIONS EUROPÉENNES

Les marchés européens ont étendu leurs gains jeudi, la plupart des indices restant dans le vert, les investisseurs ayant digéré les derniers résultats solides des entreprises. Les banques et les constructeurs automobiles ont mené les gains aujourd’hui après des résultats rassurants qui ont dépassé les estimations de la Société Générale et de Volkswagen. L’appétit pour le risque est de retour après la clarification de Janet Yellen concernant son commentaire sur une éventuelle hausse des taux, qui a été saluée par les investisseurs. Néanmoins, en dépit de la saison actuelle des résultats rassurants, l’attention des opérateurs reste focalisée sur les politiques monétaires et les dépenses de relance, car la perspective de la pression exercée par la hausse des prix reste vivante et ne peut que s’accentuer dans les semaines à venir, d’autant que de nombreuses économies commencent à voir au-delà de la pandémie. À très court terme, les investisseurs seront attentifs à la réunion de la BoE et au rapport sur l’inflation au Royaume-Uni, ainsi qu’aux demandes initiales d’allocations chômage aux États-Unis, qui serviront d’indicateur clé avant le NFP de demain.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades