Analyse Marché

Les marchés risqués rebondissent malgrés les incertitudes latentes

FOREX

L’indice du dollar a atteint un plus haut niveau sur huit semaines lors de la négociation de mercredi. La force du billet vert résulte en grande partie de sa faiblesse ailleurs. Les investisseurs se débarrassent de l’euro et de la livre car le virus semble une fois de plus hors de contrôle, un nouveau choc économique se profilant à l’horizon du vieux continent. Dans le même temps, le soutien apporté par les commentaires offensifs du président de la Fed de Chicago, faisant allusion aux inefficacités de l’assouplissement quantitatif et à la possibilité de relever les taux d’intérêt avant que l’inflation ne s’élève en moyenne à 2 %, a également contribué à accroître l’attrait du dollar.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades


OR

Les turbulences sur les actions observées en début de semaine et en particulier la reprise du billet vert touchent l’or. L’indice du dollar a gagné 1,5% à 94,2, ce qui a suffi à générer une forte baisse du métal jaune. La forte baisse en dessous de 1.920 dollars a montré une faiblesse pour le lingot, ce qui n’avait pas été le cas depuis plusieurs semaines, le prix s’étant ensuite effondré trop facilement à 1.880 dollars avec une volatilité croissante.

Techniquement, nous nous approchons maintenant de la zone de soutien à 1 860 $, ce qui a généré un fort rebondissement au début du mois d’août. Il est important de surveiller cette zone, afin de comprendre si l’or peut rester dans la fourchette de 1 860 à 2 070 dollars des dernières semaines. Nous devrions de toute façon nous rappeler que les politiques des banques centrales ne changent pas encore et que les taux ultra bas dureront longtemps. En d’autres termes, nous devrions probablement être prudents avant d’annoncer la fin de l’âge d’or pour l’or.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

ACTIONS EUROPÉENNES

Les actions ont ouvert ce mercredi à un niveau sensiblement plus élevé en Europe, validant certains niveaux de support technique clés, tandis que les marchés asiatiques ont fermé sur un ton mitigé et que les contrats à terme américains restent stables. Le sentiment global envers les actifs à risque reste incertain pour la fin septembre et explique le manque actuel de direction du marché ainsi que la neutralité des tendances à moyen terme sur les actifs européens. Alors que la plupart des indices du vieux continent restent neutres à haussiers et n’ont pas encore franchi de niveaux de support significatifs, l’indice FTSE-100 de Londres reste profondément marqué par le Brexit et la perspective d’un nouveau confinement, surtout après que le gouvernement britannique ait déclaré que cette option ne pouvait être écartée. Même si le marché se négocie aujourd’hui en hausse de 1,5 %, stimulé par les actions des secteurs de la santé et des technologies, les prix ont déjà retracé 38,2 % de la tendance haussière enregistrée entre mars et juin. Aujourd’hui, les opérateurs craignent que la demande ne baisse bientôt dans les secteurs de l’énergie et des voyages et loisirs avant la fin de l’année si de nouvelles mesures de restriction sont mises en œuvre.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades