Analyse Marché

Les marchés continuent à décaler, avant les annonces US

 

FOREX

Le dollar a continué à gagner du terrain en début de journée vendredi, le billet vert atteignant un nouveau record de trois mois après le discours de Jerome Powell jeudi, dans lequel il a écarté les inquiétudes liées à la hausse des rendements du trésor. Le président de la Fed a écarté l’importance de la récente vente d’obligations qui a forcé une hausse des rendements, considérant qu’elle était ordonnée et qu’il était peu probable qu’elle nécessite l’intervention de la banque centrale. Ces commentaires se sont répercutés sur l’ensemble des marchés, le rendement de référence du Trésor à 10 ans ayant augmenté d’environ 1,6 %, ce qui a entraîné une hausse du dollar.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

OR

La force du billet vert continue de toucher l’or, qui est tombé en dessous de 1 700 dollars. Les portefeuilles des investisseurs sont modérément modifiés, les obligations gagnant des quotas, tandis que l’intérêt pour l’or diminue temporairement, malgré le discours de Jérôme Powell. Le scénario technique pour l’or reste baissier, et jusqu’à présent il n’y a aucun signe de rebond imminent.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

 

PETROLE

La réunion de l’OPEP d’hier n’a pas entamé la bonne humeur des investisseurs pour le pétrole. Au contraire, la décision de maintenir les restrictions de production actuelles (y compris les réductions en Arabie Saoudite) a donné une nouvelle impulsion à la hausse actuelle. Le WTI a fait un bond vers un nouveau record de l’ère Covidienne à 65 dollars le baril, alors que les investisseurs parient sur de nouveaux rallyes. Pour l’instant, le pétrole reste négocié longtemps, même si cet optimisme devra probablement être soutenu par un regain de la demande dans les prochains mois

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

 

BOURSES EUROPÉENNES
Les marchés mondiaux des actions ont continué à baisser lors de la cloche d’ouverture de vendredi, avec tous les secteurs de l’indice Stoxx-600 dans le rouge, juste avant les données clés des États-Unis. La glissade s’est poursuivie sur les actifs plus risqués pour la dernière séance de la semaine, après que les investisseurs aient été déçus par le manque de détails de Jerome Powell sur une éventuelle réduction des taux à long terme. Le président de la Fed n’ayant pas réussi à rassurer les investisseurs, les attentes en matière d’inflation ont continué à augmenter et à exercer une pression sur les prix des marchés boursiers. Il y a de fortes chances que les marchés restent volatils mais pas particulièrement directionnels avant le NFP américain d’aujourd’hui, les taux de chômage et le budget fédéral, car ces statistiques sont susceptibles de fournir aux investisseurs des indications solides sur la direction que prend l’économie – et en particulier le marché du travail – à court terme.

D’un point de vue technique, la plupart des marchés Européens continuent d’évoluer à l’intérieur de leur figure de consolidation, sous la forme d’un drapeau haussier dans le cas de l’indice DAX-30.

Pierre Veyret – Analyste TechniqueActivTrades