Date: 22/08/2018

Les Bourses européennes confirment en début de séance, les investisseurs restant plutôt confiants avant la reprise des négociations commerciales entre Pékin et Washington ce mercredi et jeudi. Ils semblent en tout cas se contenter de l’interruption des hostilités alors que Donald Trump a affirmé ne pas s’attendre à des progrès spectaculaires.

Politique monétaire et taux inquiétants

Il sera également question de politique monétaire en soirée avec la publication des minutes de la dernière réunion de la Fed (20h). Les marchés seront attentifs aux perspectives de relèvement des taux ainsi qu’aux éventuels commentaires des banquiers centraux concernant l’évolution de la conjoncture américaine dans un contexte de guerre commerciale. Sur les marchés obligataires, l’aplatissement de courbe des taux commence à inquiéter, l’écart entre les rendements des Bons du Trésor américain à 10 ans et à 2 ans ayant passé sous 0,25%. Un recul sous zéro est traditionnellement synonyme de récession.

Le dollar se stabilise, le Brent grappille

Sur le marché des changes, l’euro s’est heurté à la barre de 1,16 dollar, le billet vert semblant se stabiliser après sa chute du début de semaine en réaction aux critiques de Donald Trump sur la politique monétaire de la Fed. Le redressement des métaux a ainsi été stoppé net. Le baril de Brent progresse par contre à 73 dollars, soutenu par la baisse des stocks hebdomadaires de brut aux États-Unis selon les données officieuses de l’API. Le rapport officiel est attendu cette après-midi (16h30).

Cédric Boitte