Date: 06/11/2017

Les Bourses européennes connaissent un début de séance mitigé sur fond d’accalmie après la succession d’événement de la semaine dernière dont une série de réunions de banques centrales, un rapport mensuel sur l’emploi américain plutôt décevant, la présentation du plan de réforme fiscale républicain et  la désignation de Jerome Powell comme prochain président de la Réserve fédérale américaine.

Croissance en zone euro

Au niveau économique, les commandes à l’industrie ont dépassé les attentes en septembre en Allemagne, progressant de 1% après un bond de 4,1% en août. L’indicateur d’activité composite en zone euro a été revu en légère hausse à 56 en octobre, marquant le pas par rapport à septembre (56,7) mais suffisant pour envisager une croissance séquentielle de l’ordre de 0,6%-0,7% sur le dernier trimestre de 2017 selon MarkitEconomics qui réalise ces enquêtes PMI.

Le Brent au plus haut depuis juillet 2015

Sur le marché des matières premières, c’est surtout l’envolée du pétrole qui marque les esprits. Le baril de Brent s’affiche à plus de 62 dollars dans le sillage de la baisse des forages pétroliers la semaine dernière aux États-Unis et d’une vague d’arrestations d’officiels saoudiens, renforçant l’autorité de Mohamed bin Salman.

Cédric Boitte