Analyse Marché

Les investisseurs mettent le rally en pause avant le NFP

OR

Alors que le dollar américain a poursuivi son déclin hier avec une victoire de Biden à l’élection présidentielle américaine qui se rapproche, l’or a réagi en faisant un bond significatif à son plus haut niveau depuis plus d’un mois. Les investisseurs parient sur un dollar « à faible coût » pour le moyen-long terme sous une présidence Biden, ainsi que sur une Réserve fédérale dovish.

Techniquement, nous sommes toujours dans le canal latéral principal entre 1 850 et 2 070 dollars, mais nous avons assisté hier à un premier mouvement important, le prix de l’or ayant dépassé la résistance placée à 1 930 dollars, sautant au-dessus des sommets des 12 et 21 octobre. Les prochaines heures et les prochains jours seront cruciaux pour comprendre si l’or peut complètement franchir cette résistance, poursuivre son redressement jusqu’à la barre des 2 000 dollars à court terme, ou si une pause de consolidation sera nécessaire. Dans l’ensemble, le métal jaune reprend clairement de la vigueur.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

 

ACTIONS EUROPÉENNES
Les indices européens consolident vendredi après une ouverture mitigée, tandis qu’une tendance similaire a été enregistrée par les actions asiatiques. Les opérateurs de marché ont choisi de tempérer leurs investissements pour la dernière séance de la semaine, après quatre jours de hausse solide. Les votes sont encore comptabilisés dans certains des principaux États américains et le président Trump conteste déjà les résultats. Alors que le candidat démocrate Joe Biden se rapproche de plus en plus de la Maison Blanche, selon les derniers résultats, les républicains ont réussi à garder le contrôle du Sénat. Cela n’a pas un effet énorme sur les marchés, car la plupart des investisseurs s’attendaient à une victoire contestée de l’un des deux candidats depuis octobre. Les principaux moteurs de marché restent les inquiétudes liées aux risques croissants pour les économies, et leur reprise actuelle, provoqué par la puissante deuxième vague de Covid 19, combinés à l’absence de soutien fiscal et monétaire supplémentaire.

Tous les yeux seront rivés sur les données macroéconomiques aujourd’hui, et les chiffres très attendus de la masse salariale du secteur privé aux États-Unis pour le mois d’octobre qui seront publiés plus tard.

Les actions européennes se sont jusqu’à présent négociées de manière latérale, les gains dans les secteurs bancaires compensant les pertes dans les actions technologiques. Techniquement parlant, l’indice DAX-30 a réussi à franchir sa forte zone de résistance entre 12 235 et 12 350 points, ce qui lui permet de dégager un potentiel haussier étendu vers 12 700 points à très court terme.

Pierre Veyret – Analyste TechniqueActivTrades