Date: 15/07/2020

FOREX

L’euro est à la hausse en ce début de mercredi, car le sentiment positif inonde les marchés. Hier, un responsable de la Fed a laissé entendre que la politique monétaire américaine pourrait devoir être encore plus souple. C’était de la musique aux oreilles des investisseurs, ce qui signifie que la Fed n’a pas l’intention de changer de stratégie dans son soutien sans précédent à l’économie. Des rapports ont également fait état de tests réussis pour un vaccin contre les coronavirus, ce qui a encore renforcé l’appétit mondial pour le risque. Parmi les principales devises, l’euro est celle qui bénéficie le plus de ce climat d’optimisme, atteignant son plus haut niveau en quatre mois par rapport au dollar. Si le prochain sommet des dirigeants européens parvient à un accord sur le très attendu fonds de relance européen, la monnaie unique pourrait encore connaître des hauts et des bas.

Ricardo Evangelista – Analyste Principal, ActivTrades


OR

« Le risque continue de dominer les marchés, mais malgré cela, le prix de l’or se maintient au-dessus de 1 800 dollars, ce qui confirme l’intérêt élevé des investisseurs pour les lingots. Techniquement, rien ne semble avoir changé avec une première zone de soutien à 1 790-1 795 $ et un niveau de résistance à 1 815 $. La corrélation positive de ces derniers mois entre l’or et l’évolution des marchés boursiers est liée au fait que les investisseurs augmentent la part des actions dans leur portefeuille mais qu’ils veulent en même temps avoir une assurance en cas de nouvelles corrections du marché et l’or semble être l’actif parfait pour jouer ce rôle.

Carlo Alberto De Casa – Analyste en chef, ActivTrades

 

ACTIONS EUROPÉENNES

Les actions européennes continuent de s’échanger à la hausse ce mercredi, aux côtés des actions asiatiques et des contrats à terme américains, dopés par les espoirs de vaccins qui continuent d’alimenter le sentiment haussier actuel du marché. Les résultats prometteurs des essais de Moderna ont contribué à soutenir le sentiment actuel du marché, et cet optimisme a même compensé les nouveaux cas du virus repérés dans le monde. Toutefois, le potentiel haussier pourrait être limité sur les marchés action dans un avenir proche, car les tensions entre les États-Unis et la Chine continuent de s’intensifier avec la fin du statut spécial de Hong Kong ordonnée par le président Trump, qui précise que la région sera désormais traitée de la même manière que le reste de la Chine continentale. Cet effet de levier baissier croissant devrait avoir un impact économique inévitable sur les deux superpuissances car il mettra un terme aux investissements américains en Chine et limitera l’accès des entreprises de Hong Kong aux financements et aux transactions américaines. Si l’optimisme demeure pour l’instant, ce nouvel effet de levier baissier devrait prendre de plus en plus d’importance pour les opérateurs dans les semaines à venir et devrait mettre sous pression les actifs plus risqués.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades