Analyse Marché

Le risque demeure sur les marchés

 

FOREX

Après plusieurs séances consécutives dans le rouge, l’euro a progressé de plus de 0,4 % par rapport au dollar lors de la séance de mardi matin. Bien qu’il n’y ait pas d’évolution significative pour expliquer ce changement de dynamique, on soupçonne que les récents gains du dollar, soutenus dans une large mesure par les craintes d’inflation et la hausse des rendements obligataires, ont peut-être commencé à s’essouffler. La force démontrée par la devise américaine au cours des dernières semaines pourrait n’être qu’un rebond temporaire dans un contexte globalement baissier pour le billet vert.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

PÉTROLE

Les prix du pétrole réagissent à la douche froide d’hier. La baisse de lundi pourrait encore s’avérer favorable, car elle est principalement liée à une prise de bénéfices après un long et probablement trop rapide rallye. Il est donc crucial que le prix se maintienne au-dessus du creux atteint plus tôt ce matin, qui représente maintenant une zone de soutien valable. En outre, la vigueur de la demande pourrait susciter des inquiétudes si le prix continue d’augmenter aussi rapidement. Dans ce scénario, une pause de consolidation pourrait être saine pour le pétrole, qui jusqu’à présent – malgré la baisse d’hier – maintient la tendance haussière des derniers mois.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

 

ACTIONS EUROPÉENNES

L’ouverture des actions européennes a été mitigée mardi, avec un début positif en Italie compensé par de légères pertes à Francfort et à Paris. La volatilité reste élevée dans le monde entier cette semaine, les investisseurs continuant à parier sur des politiques de plus en plus audacieuses de la part des banques centrales, bien que les mouvements les plus marqués concernent les secteurs surachetés et les valeurs surévaluées, comme les Techs, plutôt que le marché boursier dans son ensemble. Alors que les investisseurs continuent de réduire leur exposition à ces actions surévaluées, les fortes performances des valeurs cycliques et des autres actions du secteur de l’énergie suggèrent que les opérateurs réorientent simplement leur portefeuille vers les actions ayant le plus fort potentiel de hausse, ce qui signifie que l’appétit pour le risque demeure.

 

Pendant ce temps, l’indice Stoxx-50 a enregistré hier une forte rupture haussière de sa zone de consolidation à court terme, ce qui ouvre désormais la voie à d’autres sommets vers 3 795pts et 3 835pts par extension, tandis que 3 760pts et la zone 3 730-3 743pts constituent les principaux niveaux de support.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades