Analyse Marché

Le rallye continue sur les actifs à risque

FOREX
L’euro continue de surpasser les autres devises lors des échanges de mercredi matin. Il est intéressant de noter que le dollar a perdu plus de 3 % par rapport à la monnaie unique au cours des sept dernières sessions, alors que les marchés s’engagent plus fermement dans la voie du risque. L’euro, une des devises les plus pénalisées pendant les jours les plus sombres de la crise du coronavirus, est maintenant parmi les plus porteurs, les investisseurs se sentant rassurés par la réouverture progressive des économies européennes aux affaires, ainsi que par les espoirs économiques et politiques offerts par le fonds de relance européen.
Ricardo Evangelista – Analyste principal, ActivTrades

GOLD
Le scénario haussier actuel laisse peu de place aux investisseurs pour ajouter de l’or à leurs portefeuilles car, malgré l’affaiblissement du dollar américain, les gestionnaires de fonds essaient d’obtenir des résultats plus rapides en sautant sur les actions plutôt qu’en misant sur les valeurs refuges, ce qui a fait chuter le prix de l’or hier et en début de journée.
La tendance principale semble toujours positive pour l’or, mais à court terme, il poursuit son mouvement latéral entre 1 700 et 1 750 dollars et attend de nouveaux acteurs du marché avant de prendre une nouvelle direction claire.
Carlo Alberto De Casa – Analyste en chef, ActivTrades

OIL
Le risque reste le principal sujet de discussion sur les marchés boursiers, les investisseurs misant sur une reprise rapide des économies. Ce scénario, conjugué aux attentes d’une prolongation de la réduction de l’OPEP, fait remonter le pétrole. De plus, l’API a publié hier des chiffres annonçant un tirage modeste mais surprenant d’un demi-million de barils au cours de la semaine se terminant le 29 mai. L’ensemble du scénario reste favorable au pétrole, même si la volatilité reviendra rapidement si l’économie mondiale commence à montrer des signes de faiblesse.
Carlo Alberto De Casa – Analyste en chef, ActivTrades

ACTIONS EUROPÉENNES
Les actions ont ouvert à la hausse non seulement en Europe mais aussi presque partout dans le monde, car l’appétit des investisseurs pour le risque continue de croître en milieu de semaine. Le rallye déclenché par les opérateurs qui ont d’abord misé sur une reprise rapide prend maintenant de l’ampleur. De plus en plus d’investisseurs se joignent à la partie acheteur, essayant de prendre le train en marche tant qu’ils le peuvent encore, stimulés par la stabilité croissante des entreprises et des économies nationales qui doivent maintenant faire face à un environnement moins incertain. Cet effet de foule offre un soutien important à la reprise actuelle, la plupart des indices de référence se négociant désormais près de leur plus haut niveau sur trois mois, après le rebond en V entre mars et avril. Outre le regain d’optimisme mondial, le marché pourrait déjà fixer le prix du nouveau plan de relance de 500 milliards d’euros de la BCE ainsi que du rapport sur l’emploi américain de vendredi. Même si le paysage technique ne semble pas menacer les prix, la plupart des marchés s’échangent maintenant près des principaux niveaux de résistance, ce qui pourrait entraîner des corrections à court terme ou des consolidations latérales avant les annonces faites plus tard dans la semaine.

L’indice Stoxx-50, qui se négocie toujours à l’intérieur de son canal haussier, entre maintenant dans la zone de résistance forte de 65 points, entre 3 195 pts et 3 260 pts. Un dégagement de cette zone entraînerait une hausse des prix vers 3 360 pts et 3 465 pts par extension, tandis qu’un échec en dessous ramènerait le marché à son premier support juste au-dessus de 3 105 pts.
Pierre Veyret- Analyste technique, ActivTrades