Analyse Marché

Le pétrole inquiète, les TECHs encore plus

PÉTROLE  

Ces derniers jours, le scénario technique pour le pétrole s’est fortement détérioré, le WTI passant sous la barre des 39 dollars pour atteindre son niveau le plus bas depuis juin. Il existe maintenant une première zone de soutien juste au-dessus de 37 dollars, tandis qu’à 35 dollars, le soutien est plus fort. Cette baisse pourrait ouvrir la voie à une augmentation de la volatilité après quelques mois relativement calmes. Les espoirs d’une reprise économique rapide restent intacts mais les cas croissants de Covid restent un facteur préoccupant. Quoi qu’il en soit, il ne semble pas être le principal moteur du marché, les investisseurs étant plus préoccupés par les baisses de prix de l’Arabie saoudite. De plus, les attentes concernant l’achat par la Chine de beaucoup moins de pétrole dans les prochains mois sont un autre élément perturbateur d’un point de vue fondamental.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

ACTIONS EUROPÉENNES

Mardi, l’ouverture sur les actions européennes a été mitigée, le sentiment du marché restant incertain. Alors que les actions du secteur de l’énergie ont été pénalisées par la chute des prix du pétrole lors des premières minutes de cotation, en raison des craintes d’un affaiblissement de la demande à court et moyen terme, la pire performance provient du secteur technologique. Les entreprises technologiques continuent d’être liquidées aujourd’hui, les craintes d’une « bulle » de valorisation combinées à des prises de bénéfices faisant suite à un été fortement haussier, continuent de faire baisser le sentiment du marché. Toutefois, d’autres secteurs semblent plus résistants et moins volatils que les actions des entreprises technologiques, ce qui montre que l’optimisme des investisseurs est toujours d’actualité. Cela dit, la plupart resteront probablement prudents sur les marchés boursiers aujourd’hui, car les tensions entre les États-Unis et la Chine continuent de couver, le président Trump ayant déclaré qu’il envisageait une nouvelle interdiction d’importation du coton chinois.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades