Analyse Marché

Le dollar ralentit, l’or toujours sous tension

FOREX

Le dollar montre une certaine faiblesse par rapport aux autres principales devises en ce début de journée de mercredi, se repliant après avoir atteint de nouveaux sommets plurimensuels plus tôt dans la session. La dynamique du dollar aujourd’hui illustre parfaitement la corrélation entre la performance du billet vert et le rendement du bon du Trésor à 10 ans, qui a également légèrement reculé après avoir atteint 1,78 % mardi. Cette corrélation jouera un rôle important dans un avenir proche, car les investisseurs craignant le retour de l’inflation sont susceptibles de poursuivre la vente en cours sur le marché obligataire, ce qui entraînera une hausse des rendements et renforcera le dollar dans le processus.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades


OR

L’or a étendu sa perte et a testé la zone de soutien clé de 1 675 $. Ce niveau a généré un petit rebond, tirant le prix jusqu’à 1 685 $. La tendance principale reste baissière et une rupture nette du support à 1 675 $ pourrait ouvrir la voie à de nouvelles baisses, tandis que seule une reprise à 1 750 $ inverserait la principale tendance négative. Nous devons également noter qu’au début du mois, dès que le prix est passé sous les 1 700 $, les acheteurs ont montré un fort intérêt pour le lingot, mais jusqu’à présent, cela ne s’est pas produit lors de cette dernière baisse. Il convient également de noter que la force du dollar américain n’aide pas le lingot, tandis que les risques d’inflation et le tapering restent des éléments dangereux pour l’or.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

 

ACTIONS EUROPÉENNES

Les actions européennes ont connu une ouverture mitigée mercredi, après une nouvelle session de baisses en Asie, alors que les traders se préparent à une journée chargée. Une humeur hésitante prévaut sur les marchés boursiers jusqu’à présent, les investisseurs attendant le nouveau plan de relance des infrastructures de 2 000 milliards de dollars du président Biden qui sera dévoilé plus tard dans la journée. En outre, de nombreux traders d’actions énergétiques et investisseurs en matières premières attendent des nouvelles macroéconomiques importantes sur les marchés pétroliers, à savoir la réunion de l’OPEP et les dernières données sur les stocks de pétrole brut aux États-Unis.

Le sentiment mitigé de cette semaine reflète largement les préoccupations persistantes en matière d’inflation. C’est encore plus vrai aux États-Unis où le déploiement des vaccins dépasse les objectifs, ce qui conduit les investisseurs à anticiper une hausse de l’inflation américaine plus tôt qu’en Europe dans la perspective d’une forte reprise. Paradoxalement, la résurgence des pics de virus et les nouveaux lockdowns sur le Vieux Continent pourraient profiter aux opérateurs boursiers et faire monter les prix, car beaucoup continuent de miser sur le fait que la BCE continuera de soutenir le marché.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades