Analyse Marché

Le calme avant la tempête

PETROLE

Les marchés pétroliers continuent de s’échanger à la hausse, près du niveau psychologique fort des 70 $, les prix restant soutenus par deux leviers haussiers majeurs à très court terme. Le dollar américain a continué de baisser au cours des deux dernières semaines et a fortement contribué à la hausse des marchés pétroliers, ainsi que du reste des marchés des matières premières. En outre, la demande de pétrole est en pleine expansion, car les espoirs de reprise et de réouverture suscitent des paris selon lesquels les économies auront besoin d’une offre de plus en plus importante. D’un point de vue technique, les prix du brut se négocient à proximité de la bande supérieure d’une configuration en drapeau haussière, tandis que le RSI a déjà cassé sa ligne de tendance baissière, évoluant désormais au-dessus du niveau crucial de 50 %. Même si la directionalité des prix est en baisse, l’indicateur DMI confirme le scénario haussier en montrant une disparition de la pression baissière sur le marché.

Pierre Veyret – Analyste TechniqueActivTrades

 

 

ACTIONS EUROPÉENNES
Les indices européens ont ouvert à plat lors de la dernière séance de la semaine, après des baisses en Asie, tandis que les Futures américains s’échangent toujours près de leurs records. Les scénarios haussiers restent valables sur la plupart des indices, mais la baisse de la volatilité du marché aujourd’hui suggère que les investisseurs se préparent à la publication très attendue de l’indice NFP américain. Les opérateurs de marché, à la recherche d’une plus grande clarté économique à court terme, sont susceptibles de rester prudents avant la publication du rapport sur l’emploi américain du mois d’août, car beaucoup ne veulent pas prendre de décisions de trading significatives sans une certaine clarté sur la feuille de route de la réduction du programme de rachat d’actif de la Fed. Le chiffre de l’emploi d’aujourd’hui devrait montrer une augmentation plus modeste que les mois précédents (+725K emplois), ce qui pourrait retarder le début d’une politique monétaire moins expansive de la Fed et pousser les prix des actions à la hausse.

Pierre Veyret – Analyste TechniqueActivTrades