Date: 14/07/2020

FOREX

Les échanges de ce mardi sont jusqu’à présent marqués par l’aversion aux risques, car le coronavirus provoque le retour des mesures de confinement dans plusieurs pays et les tensions sino-américaines s’intensifient sur les revendications territoriales dans la mer de Chine méridionale. Ce climat favorise bien sûr les valeurs refuges, dont le dollar, et pénalise les monnaies liées au risque. Parmi celles-ci, la livre semble particulièrement vulnérable. Les chiffres du PIB britannique pour le mois de mai, publiés plus tôt dans la journée, ont révélé une croissance de seulement 1,8 %, ce qui en a déçu plus d’un, en particulier après la contraction de 20 % observée en avril. Avec le virus toujours non maîtrisé, la perspective d’un Brexit sans accord combiné à une performance économique médiocre, pourrait poser plus de risques de baisse pour la livre.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

OR
Le prix de l’or au comptant reste stable à 1 800 dollars, les investisseurs étant en mode « attentiste ». À ce stade, le niveau de 1 815 dollars semble être une zone de résistance solide à court terme, alors que seule une chute en dessous de 1 790 dollars dénoterait d’une certaine faiblesse. Il convient de répéter que la récente reprise a été soutenue par des entrées massives de la demande d’ETF, alors que la demande dans le secteur de la bijouterie et de l’industrie est fragile. Tout changement sur le plan fondamental se reflétera dans le prix, mais jusqu’à présent, les marchés considèrent que le prix de l’or est assez juste, de l’ordre de 1 800 dollars.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades