Analyse Marché

L’aversion au risque prévaut

FOREX
L’indice du dollar est en hausse alors que les actifs liés au risque sont en retrait pendant la négociation de lundi matin. La semaine commence sous le signe de l’aversion au risque, le nombre de nouvelles infections COVID ayant atteint de nouveaux records de part et d’autre de l’Atlantique au cours du week-end, ce qui renforce les craintes concernant les nouveaux blocages et la dévastation économique qu’ils entraînent. Dans le même temps, à Washington, les législateurs républicains et démocrates restent incapables de parvenir à un accord sur la taille et la forme d’un plan de relance économique bien nécessaire. Il n’est pas surprenant qu’alors que la deuxième vague de la pandémie engloutit l’Europe et que les politiciens américains continuent de se chamailler, les investisseurs recherchent le confort de valeurs refuges comme le dollar.
Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

ACTIONS EUROPÉENNES
Les actions européennes ont plongé aux côtés du S&P 500 au début de la séance de lundi, sur fond d’inquiétudes croissantes concernant le virus au cours du week-end. La plupart des investisseurs veulent rester optimistes quant au potentiel de hausse des marchés boursiers, mais ils sont de plus en plus sceptiques quant au prochain plan de relance américain. En outre, les récents niveaux records d’infection dans de nombreux endroits ont conduit l’UE à mettre en place des restrictions plus strictes (couvre-feu national en Espagne, mesures italiennes les plus sévères depuis mai) qui devraient, selon toute attente, nuire aux entreprises. L’appétit pour le risque a donc considérablement diminué aujourd’hui, de nombreux investisseurs recherchant des actifs refuges comme les marchés obligataires et le dollar américain. Cela étant dit, cette semaine sera probablement une semaine volatile avec une série d’événements macroéconomiques majeurs. Le plénum du Parti communiste chinois se poursuit jusqu’au 29, la BCE et la BoJ ont toutes deux des réunions monétaires, les chiffres du PIB américain pour le troisième trimestre sont attendus jeudi, tandis que les intenses négociations de Brexit continuent à servir de toile de fond bruyante. Sur le front des entreprises, les rapports de Coface, Bigben Interactive, Europcar Mobility, Twilio et Google sont susceptibles d’accroître la volatilité du marché pendant la journée.
Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades