Analyse Marché

L’aversion au risque prédomine dans l’attente de la FED

 

FOREX

La livre continue de montrer des signes de force, gagnant du terrain par rapport à l’euro en début de journée jeudi. La livre sterling est soutenue par le dévoilement hier du budget pour le prochain exercice par le Chancelier de l’Echiquier, qui garantit la poursuite des mesures de relance budgétaire tout au long de l’été. Outre le succès du déploiement du vaccin, la perspective d’un soutien budgétaire continu tout au long du début de la reprise devrait permettre à l’économie britannique de retrouver une situation normale avant ses pairs sur le continent. Ce sentiment que la Grande-Bretagne sera plus vite sur pied qu’on ne le pensait est à l’origine de la récente augmentation de la demande pour la livre et pourrait créer une marge de manœuvre pour de nouveaux gains à court terme pour la monnaie.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

 

OR

L’or souffre toujours de la force du billet vert, dont le prix ne peut pas rebondir. Les lingots ont perdu plus de 350 dollars par rapport au record atteint l’été dernier, les investisseurs misant sur une reprise économique rapide. Le sentiment négatif domine toujours à court terme, tandis que la tendance à moyen terme a également été compromise par la récente baisse des prix, qui sont tombés en dessous du plus bas de la fin novembre. La principale question est maintenant de savoir où le premier soutien valable pour l’or sera d’arrêter ce déclin. Dans cette optique, le prix au comptant s’approche maintenant du seuil de 1 700 $, qui représente le premier niveau clé à surveiller, tandis que la prochaine zone de soutien est placée entre 1 670 et 1 675 $.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades


BOURSES EUROPEENNES
Les indices de référence européens ont fluctué jeudi aux côtés des contrats à terme américains, tandis que les actions asiatiques ont clôturé en territoire rouge à la fin d’une séance de négociation principalement contrôlée par les vendeurs. Le regain d’optimisme des marchés hier a été de courte durée, car les craintes que la hausse des rendements obligataires compromette un rallye prolongé des actions persistent dans l’esprit des investisseurs. Si certains opérateurs de marché anticipent déjà une « saine » correction baissière sur les actions, certains d’entre eux peuvent qualifier cette incertitude de » bruit de marché » à court terme et d’opportunité d’achat intéressante. Les technologies sont l’un des secteurs les moins performants, tandis que les actions des secteurs financier, de l’énergie et de l’immobilier continuent de surperformer leurs indices de référence, ce qui montre que les opérateurs boursiers sont passés d’une industrie surachetée à des secteurs plus défensifs.

Pendant ce temps, les investisseurs se préparent à une journée chargée avec un nouveau lot de données macroéconomiques majeures aux États-Unis, la réunion de l’OPEP+ ainsi que le discours du président de la Fed, Jerome Powell, avant la publication du NFP Américain d’aujourd’hui.

Pierre Veyret – Analyste Technique, ActivTrades