Date: 14/08/2018

Les Bourses européennes se reprennent en début de séance sur fond de rebond de livre turque après que la banque centrale locale a promis de fournir toutes les liquidités nécessaires au système financier. Les autres devises émergentes comme le real brésilien et le rand sud-africain se reprennent dans la foulée. La volatilité reste toutefois globalement de mise sur le marché des changes.

La Chine inquiète

L’économie chinoise montre par contre des signes assez évidents d’essoufflement alors que la croissance des investissements, de la production industrielle et des ventes au détail ont déçu en juillet. Les investisseurs suivront également l’évolution des salaires au Royaume-Uni (10h30), l’indice ZEW de sentiment économique en Allemagne (11h), la production industrielle en zone euro (11h) ainsi que l’indice des prix à l’importation et à l’exportation aux États-Unis (14h30).

L’Arabie Saoudite réagit à la baisse du brut

Sur le marché des matières premières, les métaux industriels du ralentissement de l’économie chinoise alors que les métaux précieux se reprennent timidement. L’once d’or repasse ainsi le cap symbolique de 1200 dollars. Le baril de Brent se redresse à 73 dollars avant le rapport officieux de l’API sur les stocks de brut aux États-Unis (22h30) et après l’annonce que l’Arabie Saoudite a réduit sa production en juillet sur fond de craintes de suroffre. L’OPEP a notamment revu à la baisse ses estimations de consommation en 2019.

Cédric Boitte