Analyse Marché

La fed ne surprend pas, le virus revient aux US, les marchés accusent le coup

FOREX

Après plusieurs sessions consécutives de pertes, le Dollar Index est à peu près dans le vert en début de journée jeudi. Comme beaucoup l’avaient prédit, la Fed a conservé le ton dovish qui marque sa position depuis le début de la crise du coronavirus ; cependant, la morosité de Jerome Powell a été un ou deux crans plus sombre que prévu. Le président de la banque centrale américaine a brossé un tableau sombre de l’économie et a mis en garde contre des temps plus difficiles à venir, jetant un seau d’eau froide sur ce qui était peut-être un optimisme excessif de la part de certains investisseurs. Dans la foulée, le sentiment du marché semble avoir changé et l’appétit pour le risque a diminué, les investisseurs recherchant à nouveau des valeurs refuges, ce qui profite bien sûr au dollar.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades


OR

Le redressement rapide des indices boursiers a ravivé l’intérêt pour l’or, le prix au comptant ayant bondi jusqu’à 1 740 dollars, les investisseurs détournant les liquidités des actions. Dans un scénario où le billet vert perd de sa vigueur, nous constatons à nouveau un environnement favorable pour le lingot, qui retrouve son rôle de valeur refuge, tandis que la corrélation inverse entre l’or et les actions reprend de la vigueur.

Techniquement, une nette remontée au-dessus de la résistance placée à 1 745 dollars pourrait ouvrir la voie à d’autres rallyes, le sommet de 7½ placé à 1 765 dollars étant une cible potentielle.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

 

ACTIONS EUROPÉENNES

Les actions européennes ont décalé à la baisse ce jeudi, tout comme les contrats à terme américains, alors que l’appétit pour le risque se fait chahuter. L’annonce faite hier par la Fed d’une absence de hausse de hausse des taux d’intérêt jusqu’à 2022, combinée à la poursuite de son programme actuel d’achat d’obligations, a eu peu d’impact sur le marché. En effet, la plupart de ces mesures avaient déjà été anticipées par les acheteurs, qui ont utilisé ce levier pour faire monter les cours des actions ces derniers jours, ce rendait le scénario d’une consolidation probable cette semaine. Toutefois, si certains investisseurs s’attendaient à un marché moins directionnel cette semaine, la plupart d’entre eux pariant sur une reprise globale, n’ont pas vraiment vu venir la nouvelle vague de virus arriver. Des bonds dans les nouveaux cas quotidiens ont été observés dans certains États américains comme le Texas et ont immédiatement suscité des inquiétudes quant à une éventuelle seconde vague d’infection dans le pays, ce qui a inévitablement affecté le sentiment du marché à l’égard des actifs plus risqués. Bien sûr, d’autres signes et indices d’une nouvelle vagues devront être observés avant que ce scénario ne devienne une possibilité réelle pour les opérateurs.

La situation technique des actions de l’UE ne semble plus vraiment positive. L’indice DAX-30 est l’un des plus mauvais élève, avec un cours inférieur à 12 200 pts ce matin. Le canal haussier est désormais invalidé, les moyennes mobiles enregistrent un retournement baissier alors que l’indicateur RSI atteste d’un retour de la pression vendeuse en revenant sous sa ligne de 50 %. Le prochain support majeur pour le marché se situe entre 11 880 et 12 000 pts, tandis qu’un soutien intermédiaire peut encore être trouvé au-dessus de 12 115 pts à très court terme.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades