Date: 09/05/2018

Les Bourses européennes demeurent sereines après l’annonce par Donald Trump du retrait des États-Unis de l’accord avec l’Iran. La décision était largement anticipée et les principaux indices profitent même de la poursuite du recul de l’euro à 1,18 dollar, au plus bas depuis mi-décembre.

Le pétrole au plus haut depuis l’automne 2014

Le pétrole profite par contre de la décision du Président américain de réinstaurer des sanctions ciblant l’Iran, dont son secteur pétrolier. Le baril de Brent bondit ainsi à 77 dollars alors que la perspective d’une réduction des exportations de pétrole par l’Iran s’ajoute à l’accord de réduction de la production OPEP-Russie et aux déboires du Venezuela dont la production s’effondre. L’Arabie Saoudite a toutefois indiqué qu’elle pourrait compenser l’offre perdue par l’Iran. Les investisseurs seront également attentifs aux chiffres hebdomadaires du marché pétrolier américain (16h30).

Indicateurs secondaires

Au niveau économique, la séance est surtout marquée par des indicateurs secondaires. La déception est toutefois de mise tant par rapport aux indicateurs avancés au Japon qu’à la production industrielle en France et aux ventes au détail en Italie. Aux États-Unis, les principaux rendez-vous du jour seront les prix à la production (16h30) et les stocks des grossistes (16h).

 

Cédric Boitte