Date: 15/11/2017

Les Bourses européennes accentuent leurs récentes pertes en début de séance sur fond de nette remontée de l’euro à 1,184 dollar. La fébrilité du billet vert est notamment imputable aux inquiétudes entourant le plan de réforme fiscale aux États-Unis.

Les métaux et le pétrole dépriment
La baisse des matières premières accentue les pertes des marchés boursiers. Le cuivre touche un plus bas en cinq semaines au lendemain d’indicateurs économiques chinois décevants. Le baril de Brent rechute à 61 dollars alors que l’Agence internationale de l’Énergie a averti du risque d’un nouvel excédent du marché pétrolier au cours des prochains mois en raison des températures élevées. Le recul est accentué par la hausse inattendue des stocks hebdomadaires de brut aux États-Unis selon l’API. Le rapport officiel est attendu cette après-midi (16h30).

Rendez-vous à 14h30

Au niveau économique, les principaux rendez-vous du jour sont le rapport sur l’emploi au Royaume-Uni (10h30) et une série d’indicateurs aux États-Unis sur le coup de 14h30 : indice des prix à la consommation, ventes au détail et indice manufacturier Empire State.

Cédric Boitte