Date: 30/04/2018

Les Bourses européennes connaissent un début de séance stable, confirmant leur excellent mois d’avril marqué par l’apaisement des craintes protectionnistes, la hausse des résultats d’entreprises et la baisse de l’euro. La monnaie unique oscille ainsi autour de 1,21 dollar en cette fin de mois. Les investisseurs pourraient également être tentés de limiter leurs prises de positions à la veille d’un jour férié pour les places européennes mais pas pour Wall Street.

Inflation des deux côtés de l’Atlantique

Au niveau économique, les indicateurs d’activité PMI officiels du mois d’avril ont légèrement dépassé les attentes en Chine. En zone euro, la séance sera surtout animée par les chiffres de l’inflation d’avril : Portugal (10h30), Italie (11h) et surtout, Allemagne (14h). il sera également question d’inflation aux États-Unis avec l’indice des prix à la consommation des ménages (14h30) avant le rapport mensuel sur les promesses de ventes de logements (16h).

Le Brent plombé par les forages et la backwardation

Sur le marché des matières premières, les métaux se stabilisent alors que le baril de Brent recule à 73 dollars à la suite d’une nouvelle hausse des forages pétroliers aux États-Unis à 825, au plus haut depuis mars 2015. Les investisseurs sont également poussés à acter leurs bénéfices en raison du phénomène de backwardation, les contrats pour livraison future étant moins chers que le prix spot –le Brent pour livraison juin 2019 s’affiche ainsi à un peu plus de 67 dollars le baril.

 

Cédric Boitte