Date: 14/05/2020

FOREX

L’indice du dollar américain continue d’augmenter, les investisseurs étant attirés par l’attrait du billet vert comme valeur refuge. Le dollar consolide son statut de valeur refuge, car une attitude « sécurité avant tout » dominé les marchés des changes après que le président de la Fed a clairement indiqué que la banque centrale américaine s’attendait à une lente reprise économique à la suite des retombées du coronavirus. Ce sont des paroles qui donnent à réfléchir de la part de Jerome Powell, qui a en même temps renforcé l’attrait de la monnaie américaine en excluant les taux d’intérêt négatifs, du moins pour le moment.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades


OR

L’or reste solide, se négociant bien au-dessus de 1 700 $, le prix au comptant se consolidant à 1 715 $. Les commentaires de Jerome Powell ont eu un effet mitigé. D’une part, il a mentionné que l’économie restera probablement faible (en d’autres termes, une reprise en forme de V devrait être considérée comme presque utopique), tandis que d’autre part, il a déclaré qu’il ne voit guère de chance de voir les taux d’intérêt négatifs. Le premier point est probablement positif pour la demande de lingots provenant du secteur de l’investissement, tandis que le second pourrait avoir l’effet inverse. Techniquement, la situation reste favorable à l’or dans un contexte de forte incertitude sur les marchés et de forte stimulation de la part des banques centrales.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

 

ACTIONS EUROPÉENNES

Les actions européennes ont chuté jeudi, tout comme les actions asiatiques et les contrats à terme américains sur le S&P 500, alors que le sentiment du marché s’estompe lentement. Les investisseurs, qui étaient déjà sceptiques quant à de nouveaux gains sur les actions, ont vu leur appétit pour le risque réduit par les commentaires d’hier de Jerome Powell. Le président de la Fed a ajouté à l’incertitude actuelle en mettant en garde les investisseurs contre les dommages durables causés à l’économie par la pandémie du coronavirus, et les retombées qui pourraient s’aggraver si aucune aide supplémentaire n’est fournie pour la relance. L’optimisme des marchés entre fin mars et début mai a maintenant disparu et a conduit les marchés vers de nouveaux creux pour la première fois depuis le début du rallye d’avril. Cette situation est considérée comme menaçante pour les marchés, car la tendance haussière à court et moyen terme est désormais terminée et les opérateurs se demandent si les prix vont entrer dans une phase de consolidation horizontale ou s’ils vont amorcer un nouveau mouvement correctif qui pourrait conduire à des creux beaucoup plus bas. Les investisseurs auront besoin de nouveaux leviers haussiers, comme des données macroéconomiques rassurantes ou des chiffres encourageants sur le front du virus pour renvoyer les prix à la hausse et relancer la reprise. Cela étant dit, nous nous attendons à une augmentation de la volatilité vers la fin de la semaine, car les investisseurs suivent avec prudence les dernières données significatives avec les demandes d’allocations chômage hebdomadaire aujourd’hui aux États-Unis et les ventes au détail et la production industrielle chinoises, très attendues demain.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades