Date: 21/05/2020

FOREX

Le dollar gagne du terrain par rapport aux autres grandes monnaies au cours de la séance de jeudi, assumant une fois de plus son rôle de valeur refuge alors que la positivité de ces derniers jours s’estompe. Pendant la majeure partie de la semaine, le sentiment du marché a été orienté vers un plus grand appétit pour le risque, alors que les pays d’Europe et des Amériques ont commencé à rouvrir leurs économies. Cependant, un certain pessimisme est revenu sur les marchés, les investisseurs faisant le point sur le sombre tableau brossé par les responsables de la Fed, qui ont mis en garde contre les temps difficiles à venir pour l’économie.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades


PÉTROLE  

Le prix du pétrole continue de monter en flèche car, malgré l’énorme incertitude qui entoure l’avenir de l’économie mondiale, avec des prévisions de forte baisse du PIB dans la majorité des pays, les investisseurs parient sur un rebond relativement rapide de la demande de pétrole, notamment en provenance d’Asie. En outre, la récente reprise est également motivée par les attentes selon lesquelles une baisse de la production pourrait entraîner un changement temporaire de l’équilibre du marché, qui passerait d’une offre excédentaire considérable à un éventuel déficit.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

 

ACTIONS EUROPÉENNES

Les actions ont ouvert à la baisse en Europe, étendant les pertes enregistrés cette nuit par les indices de référence asiatiques suite aux perspectives pessimistes d’hier données par le compte-rendu de la réunion du FOMC. Le ton incertain continue de peser sur le sentiment des marchés mondiaux alors que les investisseurs, qui digèrent encore les nouvelles mitigées sur un vaccin, évaluent avec prudence les nouvelles données sur le virus alors que les mesures de verrouillage s’assouplissent dans le monde entier. En outre, la détérioration des relations entre les États-Unis et la Chine a pris une autre tournure hier après que le président Trump ait de nouveau critiqué le leadership de la Chine par le biais d’une série de tweets. Cela pose un sérieux problème aux investisseurs car ces tensions croissantes combinées à la crise du virus pourraient mettre en péril le récent deal de première phase entre Washington et Pékin, rendant les marchés boursiers encore plus difficiles à prévoir. Les investisseurs continueront à se concentrer sur les données économiques aujourd’hui, avec plusieurs annonces importantes en provenance des États-Unis et du Royaume-Uni.

La plupart des marchés européens sont en légère baisse aujourd’hui, l’indice Stoxx-50 flirtant toujours avec 2 900 pts. Le prix s’est consolidé à l’intérieur d’une fourchette de 70 points, entre les deux moyennes mobiles (144 et 233), tandis que l’indicateur stochastic montre une divergence baissière qui indique un ralentissement de la tendance à très court terme. Si 2 875 points venait à être cassé, les prochains objectifs seraient 2 785 points et 2 700 points.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades