Analyse Marché

Correction des marchés dans l’attente du premier débat Trump-Biden

FOREX

La récente volatilité de la livre illustre bien la situation actuelle, dans laquelle les possibilités d’absence d’accord commercial à la fin de la période de transition de Brexit et l’introduction par la Banque d’Angleterre de taux d’intérêt négatifs au début de la nouvelle année dominent le sentiment des opérateurs. Les deux scénarios seraient négatifs pour la monnaie, tandis que toute indication allant dans la direction opposée la soutiendrait. Les investisseurs restent à l’écoute et réagissent à toute évolution significative et c’est pourquoi la livre sterling a augmenté par rapport au dollar et à l’euro lundi et tôt mardi, à la suite des déclarations d’un haut fonctionnaire de l’UE soulignant l’engagement du bloc en faveur d’un résultat négocié, bien que le projet de loi britannique sur le marché intérieur reste un obstacle.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades


OR

Dès que la reprise du dollar s’est arrêtée, l’or a pu rebondir, consolidant la force du soutien placé entre 1 850 et 1 860 dollars. En effet, tant que le prix reste au-dessus de ce seuil, la tendance principale reste positive, tandis qu’une baisse en dessous de 1 850 $ dénoterait une nouvelle faiblesse.

D’un point de vue fondamental, malgré le récent ralentissement du prix, la demande d’ETF reste excellente, tandis que les banques centrales continuent d’imprimer de la monnaie afin d’atténuer l’impact de la crise économique générée par COVID, un scénario qui devrait durer au moins jusqu’en 2021. En d’autres termes, rien n’a vraiment changé et la baisse de 10 % enregistrée par l’or depuis le pic du mois d’août ressemble toujours à une correction significative ou à une pause de consolidation, mais pas à une véritable inversion.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

 

ACTIONS EUROPÉENNES

Les marchés des actions sont en baisse ce mardi en Europe, corrigeant le bond de lundi où le sentiment du marché a été largement stimulé par le dernier effort de relance américain. Presque tous les indices de référence ont baissé, le secteur financier en tête, car malgré certaines évolutions positives au jour le jour, les investisseurs manquent toujours de clarté sur le long terme. L’agenda d’aujourd’hui n’est pas particulièrement chargé, même si les investisseurs seront attentifs à l’indice de confiance des consommateurs de la banque centrale américaine pour le mois de septembre, prévu plus tard dans l’après-midi, ainsi qu’au premier débat crucial de ce soir entre le président Trump et Joe Biden. M. Biden devrait exposer ses stratégies sur des questions clés telles que les relations des États-Unis avec la Chine, ce qui donnerait aux investisseurs davantage d’indices sur ce à quoi ils peuvent s’attendre s’il remporte les élections.

L’indice IBEX-35 de Madrid est l’un des plus mauvais élèves de la journée, le secteur bancaire, notamment mené par Banco Santander, étant en tête des baisses.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades