Analyse Marché

Commentaire de marché 06-Fev 2019 :

FOREX

Malgré le nombre croissant de décès associés au coronavirus, ainsi que les inquiétudes concernant la durée des interdictions de voyager qui nuisent à l’économie, le yuan continue de se redresser par rapport au dollar américain et en est à sa troisième session positive consécutive au début de la séance de jeudi. La résistance du yuan peut en surprendre certains, mais elle illustre avant tout la solidité du sentiment positif des marchés. Si l’impact économique des mesures mises en place pour contenir la propagation de la maladie est sévère, l’optimisme n’est pas ébranlé, car les investisseurs regardent ailleurs et se concentrent sur les points positifs. La positivité actuelle est la poursuite de l’apaisement des tensions commerciales, après que la Chine a annoncé la réduction des droits de douane sur un volume important d’importations américaines.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades


OR

Les prix de l’or restent résistants, même si une approche fondée sur le risque domine toujours les marchés. Le niveau de support de 1 550 dollars a permis de générer un solide rebond, avec des prix qui avoisinent les 1 660 dollars. Techniquement, la situation est inchangée, le premier niveau de soutien étant toujours fixé à 1 550 dollars, tandis qu’une hausse au-dessus de 1 562 dollars pourrait ouvrir la voie à de nouvelles reprises, avec un objectif potentiel de 1 575 dollars. La force du billet vert et les rallyes boursiers, du moins pour l’instant, ne soutiennent pas le prix de l’or.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

 

EUROPEAN STOCKS

Les actions ont ouvert à la hausse partout en Europe jeudi, tous les secteurs étant en hausse sur l’indice Stoxx-600, prolongeant ainsi les gains d’hier. L’appétit pour les actifs à haut risque reste élevé et compense même les ventes massives de la semaine dernière causées par le coronavirus et son impact à court et moyen terme sur l’économie chinoise, ainsi que  sur les engagements pris par ce pays concernant l’accord commercial de première phase avec les États-Unis qui vient d’être signé. Cet optimisme a été relancé jeudi après que les responsables chinois ont confirmé une nouvelle réduction tarifaire de 50 % sur 75 milliards de dollars de marchandises américaines, effective ce mois-ci (14 février), ce qui lève une nouvelle fois l’incertitude sur le commerce international. En Europe, Christine Lagarde a déclaré ce matin que les risques de baisse pour la zone euro diminuaient et que la croissance était conforme aux attentes de la BCE. Toutefois, la BCE a également averti que le contexte de taux d’intérêt bas et d’inflation faibles a considérablement réduit la marge de manœuvre de la Banque centrale pour assouplir la politique monétaire en cas de ralentissement économique, qui pourrait être menaçant à moyen terme. Il faut s’attendre à une plus grande volatilité sur les marchés des actions avant les données de demain sur la production industrielle allemande ainsi que le rapport sur l’emploi aux États-Unis pour janvier, où les analystes et les économistes s’attendent à des données solides.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades