Analyse Marché

Après le PIB Américain hier , les investisseurs attendent les données EU d’aujourd’hui

FOREX

Les échanges en euros ont été modérés jusqu’à présent vendredi, la monnaie unique étant presque stable par rapport au dollar, les investisseurs attendant la publication des données du PIB de la zone euro plus tard dans la journée. Tout comme lors des sessions précédentes, l’aversion au risque domine le sentiment du marché. Les investisseurs s’inquiètent de l’impact de la deuxième vague de la pandémie et des fermetures hivernales sur les économies déjà malmenées par la première vague. Même les chiffres du PIB américain publiés hier, montrant que l’activité économique avait rebondi de 33,1 % au cours du troisième trimestre, n’ont pas réussi à susciter l’enthousiasme des marchés. La demande de valeurs refuges comme le dollar est restée élevée, car le bond du PIB du dernier trimestre n’a pas masqué le fait que, par rapport à la même période en 2019, l’économie américaine a en fait reculé de près de 3 %.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades


OR

Malgré le « risk off » qui a dominé ces derniers jours sur les marchés boursiers, l’or a été faible et nous avons vu le dollar se redresser, le billet vert étant inversement corrélé avec les lingots et les matières premières. L’une des principales raisons de la faiblesse de l’or a été la forte baisse des actions, qui a obligé certains opérateurs à fermer des positions sur l’or pour éviter les appels de marge sur d’autres transactions perdantes. D’un point de vue technique, le scénario s’affaiblit pour l’or, mais le prix – jusqu’à présent – a réussi à rester au-dessus du niveau de soutien clé de 1 850 dollars. En d’autres termes, nous sommes toujours à l’intérieur de l’énorme fourchette de négociation latérale de ces derniers mois, entre 1 850 et 2 070 dollars. Une chute nette en dessous de ce niveau pourrait générer des baisses rapides avec des stop loss susceptibles d’être placés en dessous de ce seuil. Pour l’instant, les investisseurs semblent attendre le résultat de l’élection présidentielle américaine de la semaine prochaine et ses conséquences sur les marchés financiers avant de prendre des positions fortes.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades