Date: 16/04/2018

Les Bourses européennes évoluent en légère hausse en début de séance, soutenues par l’apaisement des tensions en Syrie. Le risque d’escalade militaire apparaît extrêmement limité après les tirs de missiles ciblés de la France, des États-Unis et du Royaume-Uni. Tant Donald Trump qu’Emmanuel Macron ont estimé que l’objectif a été atteint après les bombardements contre les sites de production et de stockage d’armes chimiques syriens.

Le pétrole en baisse

La détente au Moyen-Orient pèse par contre sur le pétrole qui perd une partie de sa prime géopolitique. Le baril de Brent reflue ainsi à 71 dollars, le repli étant amplifié par la nouvelle hausse des forages pétroliers aux États-Unis à 815 la semaine dernière, au plus haut depuis mars 2015, selon le rapport hebdomadaire de Baker Hughes.

Actualité américaine

Dans l’actualité, l’attention des investisseurs se concentrera essentiellement aux États-Unis avec la poursuite de la saison des résultats, notamment de Bank of America, et une série d’indicateurs économiques : ventes au détail (14h30), indicateur manufacturier Empire State (14h30), stocks des entreprises (16h) et 3 discours de membres de la Fed (18h et 19h15).

 

Cédric Boitte