Analyse Marché

Les leviers haussiers diminuent

FOREX

Le dollar américain s’est affaibli au début de la journée de mardi, ajoutant aux pertes de la session précédente. Après les gains de vendredi, qui ont fait suite à la publication de chiffres étonnamment positifs sur l’emploi, le billet vert a perdu un peu de gaz. Les marchés attendent maintenant avec impatience la publication du prochain lot important de données économiques. Demain, les derniers chiffres de l’inflation américaine seront publiés, dans ce qui sera probablement le grand moment de la semaine pour la devise américaine. Les investisseurs s’attendent actuellement à une nouvelle hausse de 75 points de base des taux de la Fed en septembre. Toutefois, un ralentissement significatif de la hausse des prix à la consommation pourrait modifier le sentiment des marchés et déclencher une certaine faiblesse du dollar.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

 

 

ACTIONS EUROPÉENNES
Les marchés européens ont légèrement baissé en début de séance mardi, les investisseurs évaluant les risques persistants provenant de différents fronts.

Inflation, tensions géopolitiques, politiques monétaires : une grande partie de l’incertitude de cette année a peut-être déjà été prise en compte, mais les moteurs haussiers du marché sont encore difficiles à trouver et il y a de fortes chances qu’ils ne soient pas assez nombreux pour justifier un rallye prolongé à court ou moyen terme ou un renversement de tendance. Même si la saison des bénéfices rassurants a réussi à soutenir le sentiment du marché en juillet, certains investisseurs pensent que cet optimisme sera de courte durée. Les marchés d’actions n’ont peut-être pas pleinement intégré l’incertitude monétaire des banques centrales, en raison du manque de visibilité de son impact à long terme sur la croissance. Les espoirs d’une attitude moins agressive de la part de la Fed se sont évanouis après que le rapport NFP de vendredi dernier ait dépassé toutes les estimations, tandis que les investisseurs en actions européennes sont également dans une situation délicate pour évaluer l’avenir, étant donné que le plan de la BCE visant à augmenter les taux tout en poursuivant les achats d’actifs reste totalement sans précédent. Les opérateurs sont susceptibles d’attendre de nouveaux développements macroéconomiques significatifs avant d’ajuster leur exposition à toutes les classes d’actifs, et certains indices pourraient être fournis demain avec les données de l’IPC des États-Unis et de la Chine, les deux principales économies mondiales.

Pierre Veyret – Analyste TechniqueActivTrades