Date: 19/06/2020

FOREX

La livre sterling est presque à plat par rapport aux autres grandes devises en ce début de vendredi, après avoir perdu plus de 1 % face au dollar américain et 0,7 % face à l’euro jeudi. Les investisseurs ont montré leur mécontentement face à la décision de la Banque d’Angleterre de ralentir le rythme de son programme d’achat d’actifs et son refus d’envisager des taux d’intérêt négatifs. La déception du marché est compréhensible, car le pays est touché par l’épidémie de coronavirus la plus meurtrière d’Europe, son économie en état de choc pourrait bientôt être confrontée à un Brexit sans issue et potentiellement à une seconde vague de la maladie. Un autre risque de baisse pour la livre pourrait se profiler à l’horizon.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

 

EUROPEAN STOCKS

Les marchés européens ont légèrement progressé au début de la dernière séance de négociation de la semaine, prolongeant ainsi la tendance établie pendant la nuit à Tokyo, Pékin et Hong Kong. Si les récents gains sur action ont permis aux indices de référence de récupérer une partie des pertes enregistrées la semaine dernière, ils ne les ont pas complètement compensées. L’enthousiasme des investisseurs qui a apporté un fort soutien aux marchés récemment n’a pas été totalement perdu, mais il a été considérablement tempéré cette semaine par la résurgence d’anciens facteurs de baisse tels que les craintes d’une deuxième vague de coronavirus et les tensions sino-américaine. En outre, les volumes de transactions diminuent maintenant considérablement à l’approche de la saison estivale, ce qui rendra les marchés encore plus difficiles à négocier et à prévoir à court et moyen terme. On s’attend à une augmentation de la volatilité des actions aujourd’hui, les opérateurs se préparant à une session sous le signe des « quatre sorcières » ou de multiples expirations sur les contrats à terme et options sur actions prennent place, declenchant généralement de forts mouvements de prix au cours de la journée.

Le FTSE-MIB de Milan réalise aujourd’hui de bonnes performances, le marché se négociant actuellement à 19 500 pts, soit légèrement sous la bande supérieure de sa figure de drapeau à court terme. Les prix restent toutefois loin de leur principal support et résistance, qui se situent respectivement à 19 160 et 19 725 points.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades