Analyse Marché

 

FOREX

Le dollar américain a baissé au début de la journée de mercredi, les investisseurs digérant les chiffres de l’inflation américaine d’hier, qui ont été inférieurs aux attentes. Le ralentissement de la hausse des prix à la consommation, qui n’a augmenté que de 0,1 % en août par rapport à juillet, relâche une partie de la pression exercée sur la Réserve fédérale pour qu’elle annonce le début de sa réduction d’achat d’actif. De nombreux observateurs s’attendaient à ce que la Fed déclare son intention d’amorcer son programme de diminution de rachat d’actif dans le courant du mois. Toutefois, un rapport décevant sur l’emploi et une inflation plus faible que prévu, associés aux inquiétudes concernant la propagation du variant Delta, pourraient retarder davantage tout resserrement des politiques. Un tel scénario est susceptible de peser sur le dollar et pourrait entraîner de nouvelles pertes pour le billet vert à l’approche de la fin de l’année.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

 

 

PÉTROLE

Les prix du pétrole brut WTI ont augmenté mercredi après la publication de données qui ont révélé une réduction des stocks américains supérieure aux attentes. Pendant ce temps, l’impact de l’ouragan Ida continue de se faire sentir, maintenant la production dans le golfe du Mexique en dessous des niveaux normaux, une dynamique qui soutient également le prix du baril et pourrait créer une marge pour encore plus de gains alors que la demande continue d’augmenter.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades

 

 

ACTIONS EUROPÉENNES

Les actions européennes ont ouvert en demi-teinte mais sont restées stables mercredi, après les baisses enregistrées dans la nuit par les actions asiatiques, les investisseurs ayant digéré les mauvaises données de la Chine. La poursuite de la répression réglementaire en Chine, ainsi que les ventes au détail et la production industrielle décevantes de la région ont largement contribué à étendre les pertes d’hier sur les actions, initialement déclenchées par une inflation américaine relativement élevée. Même si certains peuvent encore considérer les mauvaises nouvelles économiques, avec la perspective d’un report de toute diminution de rachat d’actif des banques centrales, comme un bon signe à court terme, de nombreux investisseurs sont préoccupés par les perspectives à moyen et long terme. En effet, certains opérateurs de marché craignent que cet environnement d’endettement croissant, combiné à un contexte où la demande reste freinée par la persistance d’épidémies de virus dans certains secteurs, ne menace sérieusement la tendance haussière des actions à long terme. Les marchés devraient rester volatils aujourd’hui, les investisseurs attendant les données sur les prix à la consommation au Royaume-Uni et au Canada, tandis que les traders des valeurs énergétiques garderont un œil prudent sur les données relatives aux stocks de pétrole brut américains.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades