Analyse Marché

31-Mars : Le rallye se poursuit mais les incertitudes demeurent

FOREX

Le dollar enregistre des gains par rapport aux deux valeurs refuges mondiales que sont le yen japonais et le franc suisse. Certains expliquent cette situation par la demande accrue de dollars de la part des entreprises mondiales à l’approche de la fin de l’année fiscale. Toutefois, la principale raison de la force du billet vert par rapport aux monnaies refuges est la publication de données PMI chinoises meilleures que prévu pour le mois de mars, ce qui pourrait indiquer le retour d’une certaine forme de normalité, juste assez pour remonter le moral de certains investisseurs.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades


OR

Au cours des dernières sessions de négociation, la volatilité a ralenti sur l’or, le prix s’étant consolidé juste au-dessus de 1 600 $, et les marchés boursiers semblent également avoir trouvé plus de stabilité après leurs récents plongeons. Malgré cela, l’incertitude demeure, car l’impact du coronavirus sur l’économie mondiale sera important.

Le scénario technique reste inchangé, car une chute en dessous de 1 590 $ dénoterait une certaine faiblesse, tandis qu’un net dépassement de 1 640 $ pourrait ouvrir la voie à de nouvelles reprises. Il sera intéressant de voir la réaction de l’or une fois que le scénario d’absence de risque sera de retour sur les marchés, avec un espace potentiel de gains supplémentaires pour les lingots.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades


PÉTROLE  

Le prix du pétrole tente un rebond difficile avec le WTI qui est remonté au-dessus de 21 dollars après avoir coulé hier soir à 19,40 dollars, son plus bas niveau en 17 ans. Les rumeurs concernant des discussions entre Poutine et Trump, y compris sur le prix du pétrole, donnent un peu d’espoir au baril sur fond de sa performance spectaculaire YTD qui montre une perte de 60% alors qu’un énorme risque de surproduction continue de dominer le sentiment.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

 

ACTIONS UE

Les actions se traitent à la hausse en Europe ce mardi, après une séance de négociation mitigée en Asie, malgré des données rassurantes de la Chine publiées dans la nuit. Les marchés boursiers du monde entier ont prolongé leur rallye de très court terme, l’appétit des investisseurs pour les actifs à risque ayant été ravivé grâce à des signes de stabilisation du nombre de cas de coronavirus dans certains des pays européens les plus touchés. L’Italie a signalé son plus faible nombre de nouveaux cas quotidiens depuis des semaines, tandis que les données semblent également être à la baisse en Allemagne ainsi qu’en Espagne. Toutefois, même si la reprise actuelle limite les pertes à l’approche de la clôture du deuxième trimestre, les perspectives restent baissières pour l’Europe. Tout d’abord, il est loin d’être certain que le creux du marché soit définitivement derrière nous. Deuxièmement, même si c’est le cas, il est fort probable que les investisseurs du monde entier commenceront bientôt à prendre en compte les effets négatifs de ces ajustements monétaires massifs des banques centrales. Cette situation est particulièrement vraie en Europe où la BCE devrait sortir de la crise avec des niveaux d’endettement record, ce qui aura certainement un impact sur la solidité du bloc de européen.

L’indice Stoxx-50 se négocie aujourd’hui à la hausse, au-dessus de 2800 pts, avec en tête les actions du secteur des voyages et des loisirs. L’indice allemand DAX-30 est aujourd’hui le plus performant, le marché défiant la bande supérieure de sa zone de consolidation, dont le franchissement pourrait faire monter les prix encore plus haut, vers 10 200 pts et 10 435 pts par extension. L’indicateur MACD et la moyenne mobile sur 55 jours donnent tous deux des signaux haussiers, mais si le plafond de 10 065 points n’est pas franchi, les prix pourraient baisser pour atteindre des niveaux de support situés à 9 970 points et 9 815 points.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades