Analyse Marché

20-Mai 2020 : des espoirs éphémères

FOREX

L’euro continue de se renforcer par rapport à d’autres devises, notamment le dollar et le yen, qui ont été deux des valeurs refuge les plus recherchées pendant la crise du coronavirus. Les gains hebdomadaires de la monnaie unique par rapport au billet vert atteignent 1,3 % en début de séance mercredi, les investisseurs voyant une certaine lumière au bout du tunnel pour une union monétaire qui a été testée lors de la pandémie de COVID-19. Après des semaines de désaccord et de chamailleries entre les États membres, il semble que la proposition franco-allemande, qui prévoit un fonds de relance commun qui sera partagé dans le cadre du budget de l’UE, gagne du terrain et pourrait être le germe d’une future forme de solidarité fiscale en Europe. Un tel arrangement est considéré par beaucoup comme fondamental pour la survie à long terme de l’euro.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades


OR

Le prix au comptant de l’or a réussi à maintenir le niveau de soutien à 1 725 dollars et à rebondir à 1 750 dollars. L’or a été dopé par la baisse des stocks américains en conjonction avec le ralentissement du billet vert.

La demande des investisseurs en lingots reste très forte, le prix de l’or étant désormais inférieur à 1 % de son récent pic, qui était le plus élevé des 7 dernières années ½.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades


PÉTROLE  

Le prix du pétrole ralentit après le récent rallye qui a porté l’échéance de juillet bien au-dessus de 30 dollars. Les investisseurs semblent beaucoup plus confiants dans le fait que la demande va lentement se redresser et les réservoirs remplis ont très probablement été un événement exceptionnel. Ces éléments ont contribué à faire monter le prix, bien qu’il soit maintenant légèrement en baisse, car nous revenons à un scénario plus risqué, alors que certains investisseurs prennent des bénéfices après les récents gains.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

 

ACTIONS EUROPÉENNES

Les marchés européens des actions restent mitigés ce mercredi, l’optimisme récent s’avérant difficile à maintenir pour la plupart des investisseurs. L’incertitude quant à la détention d’actifs plus risqués est réapparue après que les espoirs d’un vaccin rapide aient été étouffés dans l’œuf par des experts qui se sont montrés sceptiques quant aux résultats des essais du vaccin de l’entreprise Moderna. Jerome Powell n’a pas réussi à rassurer les traders hier, car bien qu’il ait déclaré qu’il utiliserait toutes les armes de la Fed pour soutenir l’économie américaine, les investisseurs ont surtout pris cela comme un signe de détresse et/ou d’impuissance. De plus amples détails pourront toutefois être fournis plus tard dans la journée avec le compte-rendu de la réunion du FOMC. Les investisseurs se concentreront également sur le discours prononcé aujourd’hui par Mark Carney, le gouverneur de la Banque d’Angleterre, ainsi que sur les dernières données relatives aux stocks de pétrole brut américain qui pourraient accroître la volatilité des actions des secteurs minier et de l’énergie.

L’IBEX-35 est l’indice européen le plus vendu à découvert jusqu’à présent, avec des prix se négociant en dessous de 6 550 pts. La configuration technique n’est pas rassurante car le marché a enregistré des hauts et des bas de plus en plus bas récemment, témoin d’une pression baissière sur le court et le moyen terme. La tendance devrait rester neutre tant que les bornes à 6 800 pts et 6 420 pts restent intacts, alors que l’indicateur DMI ne montre aucune orientation du marché. Toutefois, une rupture du niveau de 6 420 points pourrait déclencher une baisse plus nette vers 6 100 points, puis vers 5 800 points.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades