Analyse Marché

14-Avril 2020 : L’appétit au risque résiste face à l’incertitude grandissante des premières publications de résultats des entreprises depuis la crise du COVID-19

FOREX

Un regain d’appétit pour le risque domine les marchés mardi matin, principalement en raison de la perspective d’un redémarrage de l’économie de plusieurs pays après une longue période de blocage. Ce sentiment positif a jusqu’à présent maintenu le dollar américain sous pression, les investisseurs qui ont cherché refuge dans le billet vert se tournant à nouveau vers les actifs à risque. Ce changement stimule la performance des monnaies dites « de base », comme les dollars canadien et australien, ainsi que la couronne norvégienne, qui sont tous en hausse par rapport au dollar américain, car les marchés peuvent voir la lumière au bout du tunnel, alors que certains des pays les plus touchés par la pandémie de coronavirus se préparent à reprendre le travail.

Ricardo Evangelista – Analyste Senior, ActivTrades


OR

L’or monte en flèche alors que l’incertitude continue de dominer, le prix atteignant son plus haut niveau depuis sept ans, franchissant ainsi le seuil clé de 1 700 dollars, ce qui constitue un autre signal de force pour l’or. Ce nouveau rallye n’est pas lié à un retour rapide du risque, mais plutôt à l’énorme augmentation du bilan de la Réserve fédérale. Techniquement, la tendance reste haussière car les investisseurs se tournent vers l’or comme valeur refuge au cas où les marchés boursiers subiraient un second choc baissier après la forte baisse observée au début de l’année.

Carlo Alberto De Casa – Chef analyste, ActivTrades

 

ACTIONS UE

Les actions européennes s’échangent à la hausse mardi, après un long week-end pour les traders et un regain d’intérêt pour les actifs à risque, qui a été enregistré durant la session asiatique. L’appétit pour le risque d’aujourd’hui intervient alors que les investisseurs accueillent favorablement la publication rassurante de la balance commerciale Chinoise, qui a dépassé les estimations, ainsi que par les signes forts d’un ralentissement du taux d’infection dans la région. En outre, les investisseurs ont également été heureux de constater des tendances à la baisse dans d’autres régions profondément touchées comme l’Espagne, l’Italie et New York, et même une date potentielle pour la fin du confinement en France, annoncée par le président Macron hier. Toutefois, les investisseurs entrent maintenant dans ce qui devrait être une saison de publication des bénéfices très incertaine, à commencer par les grands noms de la finance comme Goldman Sachs, Blackrock, Wells Fargo et JP Morgan Chase qui publient aujourd’hui leurs résultats du premier trimestre. Même si les marchés ont déjà anticipé un impact significatif sur les entreprises, l’incertitude demeure quant aux mesures prises par les sociétés pour atténuer les effets négatifs du coronavirus sur leurs résultats. Les grands groupes diversifiés, généralement exposés à des plus de différents types de risque que les PME, risquent d’être plus touchées, plusieurs réductions de dividendes étant attendues dans presque tous les secteurs.

 

Les secteurs Technologique, des soins de santé et des biens de consommation de base sont ceux qui enregistrent les meilleures performances de l’indice Euro Stoxx-50 aujourd’hui, tandis que le CAC-40 se négocie de façon latérale, les investisseurs n’étant pas suffisamment rassurés par la date potentielle de fin de confinement qui se profile pour mai. Le marché se négocie actuellement au-dessus de 4 500 pts et se rapproche de sa principale résistance, située juste en dessous de 4 575 pts. Un franchissement de ce niveau pourrait prolonger le rallye vers 4 680 pts-4 810 pts et 4 870 pts par extension. Cependant, une cassure en dessous de son support à court terme à 4 475 pts renverrait probablement le marché vers sa ligne de tendance baissière, vers 4 330 pts.

Pierre Veyret– Analyste Technique, ActivTrades