Les CFD sont des instruments complexes présentant un risque élevé de perte du capital rapidement en raison du levier. 71% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous assurer de comprendre parfaitement le fonctionnement des CFD et considérer le risque élevé de perte de votre argent que vous vous apprêtez à courir.

Zone Euro : La BCE Déclare Que
Les Conditions Se Sont Améliorées

Tradez l'Euro Avec Activtrades

Hidden link for fancybox

Marchés internationaux

Accédez aux marchés et tradez l’EURUSD à partir de 0.7 pip ainsi que l’EURJPY à partir de 1 pip.

Faibles marges

Vos positions ont une exigence de marge faible avec effet de levier jusqu’à 1: 400.

Aucune commission

Tradez des fractions d’ordres avec les mini & micro lots, sans commission supplémentaire.


Tradez les indices en quelques clics !

Ouvrir un Compte ou Démo Gratuite


Mario Draghi : « les conditions de financement globales se sont améliorées dans la zone euro »

Publié le 25.04.2016

Jeudi 21 avril, aucune annonce majeure n’était attendue notamment après l’ensemble des mesures annoncées en mars dernier : baisse des 3 taux directeurs, augmentation du montant des achats d’actifs de 60 à 80 millions d’euros par mois, nouveaux actifs éligibles à ces achats, 4 opérations de refinancement à plus long-terme ciblées d’une durée de 4 ans : les TLTRO II.

>>> Lire mon précédent billet : Croissance faible et une inflation inexistante : Mario Draghi sort l’artillerie lourde

La politique monétaire de la BCE se doit d’être mise en place pour maintenir le niveau des prix proches de 2% à moyen terme tout en soutenant l’activité économique.

Concernant l’inflation, l’IPCH annuel en mars était de 0%, après -0,2% en février (Source : Eurostat). Le Conseil des Gouverneurs voit les taux d’inflation revenir en territoire négatif dans les prochains mois avant de se reprendre dans la seconde moitié de 2016 et d’augmenter davantage en 2017 et 2018. Quant à la croissance, le PIB réel de l’euro zone a augmenté de 0,3% en glissement trimestriel au 4e trimestre 2015 soutenu par la demande intérieure bien que freinée par la faiblesse des exportations.

La BCE réaffirme que sa politique accommodante sera appliquée « pour une période de temps prolongée ».

Mario Draghi déclare dès le début de la conférence de presse que « les taux directeurs devraient rester à leurs niveaux actuels ou à des niveaux plus bas sur une période prolongée, et bien au-delà de l’horizon fixé pour nos achats nets d’actifs ».

Bien que les risques géopolitiques et les incertitudes sur l’évolution de l’économie globale puissent peser, la BCE observe une amélioration des conditions de financements globales dans la zone euro ce qui devrait aboutir à une augmentation de la consommation et de l’investissement. Selon l’enquête sur la distribution du crédit bancaire dans la zone euro du 1e trimestre 2016, la croissance des prêts reste soutenue par une amélioration des conditions de l’offre pour les prêts aux entreprises ainsi que par l’augmentation soutenue de la demande de prêt dans l’ensemble des différentes catégories.

Il est nécessaire d’instaurer des réformes structurelles pour soutenir l’action de la BCE.

Les outils utilisés par la BCE pour mettre en place sa politique monétaire ultra-accommodante ne permettent pas de surpasser l’ensemble des obstacles qui retardent l’arrivée de l’inflation vers 2%.

Mario Draghi l’a encore souligné : « d’autres pans de la politique économique doivent apporter une contribution beaucoup plus décisive, tant au niveau national qu’au niveau européen, pour que nos mesures de politique monétaire puissent faire sentir pleinement leurs effets bénéfiques ». Les politiques structurelles permettraient de contrer la faiblesse de l’emploi et de la croissance de la production en zone euro. Afin d’augmenter l’investissement et d’améliorer la création d’emplois, il est nécessaire de trouver des solutions pour augmenter la productivité et améliorer l’environnement des affaires. Les politiques fiscales et budgétaires sont aussi nécessaires dans le processus de reprise économique.

 

Carlo Alberto De Casa

Chief Analyst
Diplômé à Turin, Carlo Alberto De Casa a étudié une année en Allemagne où il a également travaillé en tant que chercheur, il a reçu le prix de la meilleure…

Plus


Lire plus


Lire plus


Lire plus


Les idées et les opinions exprimées ici sont uniquement celles du rédacteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de ActivTrades Plc. Ces commentaires sont à but indicatif et ne doivent pas être considérées comme des conseils en investissement. Les prévisions ne sont pas un indicateur fiable des performances futures et toute a décision d’agir sur les idées et suggestions présentées est à la discrétion du lecteur.