Que Fait La BOJ (Banque Du Japon) ?

Tradez l'Euro Avec Activtrades

Hidden link for fancybox

Marchés internationaux

Accédez aux marchés et tradez l’EURUSD à partir de 0.7 pip ainsi que l’EURJPY à partir de 1 pip.

Faibles marges

Vos positions ont une exigence de marge faible avec effet de levier jusqu’à 1: 400.

Aucune commission

Tradez des fractions d’ordres avec les mini & micro lots, sans commission supplémentaire.


Tradez les indices en quelques clics !

Ouvrir un Compte ou Démo Gratuite


Fin avril : Le YEN et l’EUR se renforcent alors que l’USD et l’AUD s’affaiblissent

Publié le 06.05.2016

La FED et la RBNZ ont laissé leurs taux directeurs inchangés la semaine dernière tout comme la BoJ ce qui a surpris et déçu les investisseurs qui s’attendaient à davantage de stimulus face aux données macroéconomiques qui montrent une croissance molle, une inflation en baisse et un YEN fort qui pénalise les entreprises exportatrices japonaises. A l’inverse, la RBA a décidé en début de semaine de diminuer son taux directeur à 1,75%, un plus bas historique, pour contenir l’appréciation de l’AUD et mettre le pays à l’abri des risques déflationnistes.

Le YEN, déjà fort, s’est renforcé depuis l’annonce d’un statu quo de la part de la BoJ. L’USD s’est affaiblit face aux données macroéconomiques mitigés qui repoussent les relèvements de taux de la FED alors que l’EUR a augmenté et a bénéficié de données positives notamment concernant son secteur manufacturier. De son coté, le NZD tire profit du statu quo adopté par la RBNZ et du rebond des matières premières en début de semaine. L’AUD en revanche perd du terrain depuis la publication du chiffre de l’inflation moins bon que prévu qui a poussé les investisseurs à anticiper une réduction du taux directeur principal par la RBA, ce qui a été confirmé le 3 mai avec une réduction du taux de 25 points de base à 1,75%.

Les banques centrales ont donc joué un rôle primordial dans l’évolution des différentes paires de devises fin avril/début mai.

Ce sont bien les différences de politiques monétaires entre les pays qui représentent un moteur important dans l’évolution des devises. En effet, les décisions de politiques monétaires des différents pays sont importantes pour les taux de change puisque c’est cet écart de taux qui va rendre une devise plus (ou moins) rentable pour un investisseur. Les anticipations de ces changements de politique monétaire (easing ou tightening) permettent de prévoir les mouvements des banques centrales ce qui influencent fortement la valeur de la devise d’un pays.

L’inaction de la BoJ surprend les investisseurs et propulse le Yen.

Selon Goldman Sachs, la BoJ a fait une erreur fatale la semaine dernière alors que Bank of America-Merrill Lynch estime qu’elle a fait le bon choix. Quoiqu’il en soit, cette décision a surpris les investisseurs et renforcé le YEN qui a atteint un plus haut de 18 mois face au dollar. Depuis le début de l’année le YEN a gagné plus de 10% face à l’USD. Mr Kuroda a encore mis en avant cette semaine que la force de la monnaie japonaise pourrait pénaliser l’économie, fortement dépendante de ses exportations et se dit enclin à davantage d’assouplissement monétaire si besoin pour se rapprocher de l’objectif d’une inflation à 2% (actuellement l’inflation core-core est à -0,7%)

 

Les perspectives négatives de croissance et d’inflation des USA éloignent davantage la prochaine remontées des taux.

Après le statu quo de la FED et des données macroéconomiques plutôt mitigées, comme le ralentissement de la croissance de l’activité du secteur manufacturier (ISM), le dollar américain faiblit puisque les investisseurs entrevoit la possible dégradation de l’économie américaine avec une inflation toujours loin de l’objectif des 2% visé par la FED. L’EUR se renforce face au dollar grâce à de bonnes publications d’entreprises et atteint un plus haut depuis août 2015 à 1,1614. Néanmoins, de nombreux membres de la FED ont confirmé cette semaine que « Juin » était toujours « a live meeting » ce qui a permis au dollar de rebondir légèrement.

La décision de la RBA de baisser son taux directeur à 1,75% a fait chuté l’AUD.

Cette décision a pour principal objectif de lutter contre un risque déflationniste en Australie relancé par le ralentissement inattendu de l’indice des prix à la consommation à 1,3% le mois dernier. Les prévisions pour l’inflation sont donc plus faibles que précédemment annoncées ce qui a nécessité un ajustement de la politique monétaire. L’AUD a touché un plus de 5 semaines face à l’USD. La baisse des prix des matières premières en début de semaine a aussi peser sur l’AUD et sur les autres commodity currencies comme le CAD ou le NZD.

 

weekly_news_avril_devises



Lire plus


Lire plus


Lire plus


Les idées et les opinions exprimées ici sont uniquement celles du rédacteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de ActivTrades Plc. Ces commentaires sont à but indicatif et ne doivent pas être considérées comme des conseils en investissement. Les prévisions ne sont pas un indicateur fiable des performances futures et toute a décision d’agir sur les idées et suggestions présentées est à la discrétion du lecteur.