Analyses détaillées

GameStop : Le marché a-t-il été manipulé ?

 

Un cas de manipulation du marché ?
Personne ne peut nier le fait que la récente euphorie haussière, principalement alimentée par les traders américains de la vente au détail, à l’égard de GameStop Corp. a fait grimper le cours de l’action de la société à des niveaux incroyables. Le détaillant de jeux vidéo a vu sa capitalisation boursière bondir à 13,5 milliards de dollars en janvier, avec une hausse de +3 300,0 %, alors que rien ne pouvait l’expliquer d’un point de vue fondamental. Il est alors compréhensible que certains parlent d’une tendance exacerbée, symptomatique d’une manipulation du marché. Cela dit, la communauté WallStreetBets de Reddit n’a jamais eu la vocation d’être un groupe organisé ou une armée de traders prêts à déclarer la guerre aux géants de Wall Street. Au début, il ne s’agissait que d’investisseurs particuliers, petits et grands, qui communiquaient simplement sur leurs investissements et se moquaient en ligne de certaines situations du marché. Avec le temps, la communauté s’est agrandie et l’appétit pour le même type d’actions (GameStop, mais aussi AMC, BlackBerry, Palantir, Tesla et bien d’autres pour lesquelles les traders institutionnels sont très peu intéressés) a grandi, ce qui les a rendus suffisamment puissants pour faire bouger le marché et concurrencer les « grands » acteurs. Ils ne négociaient et ne communiquaient entre eux qu’à l’aide d’informations divulguées publiquement et ont toujours agi individuellement, de sorte que le cas d’une manipulation du marché sera difficile à prouver ici.

Devrions-nous donc chercher à mieux contrôler les forums financiers ?
Si vous dites à un ami ou à un collègue que vous aimez une entreprise et que vous allez acheter certaines de ses actions, cela peut-il être considéré comme un véritable conseil financier ou d’investissement ? Tant qu’aucune information privilégiée ou sensible aux prix n’est communiquée par ces médias et que les membres de ces groupes peuvent agir et choisir eux-mêmes où investir leur argent, il n’y a pas lieu d’interdire, de réglementer ou d’engager d’autres actions en justice. Bien entendu, les réseaux sociaux tels que Reddit devraient contrôler en permanence l’exactitude des informations circulant au sein de ces groupes et lutter contre l’utilisation d’informations fausses et/ou non divulguées publiquement qui pourraient avoir un impact important sur les prix des actions en donnant un avantage injuste à un trader ou à un groupe de traders. Les bourses devraient s’occuper de l’aspect technique de la question, en imposant des limites lorsque cela s’avère nécessaire afin d’atténuer les problèmes de marché inhabituels tels que le flash crash, l’accélération exacerbée du marché et d’autres types de problèmes de liquidité.

 

Certains peuvent se demander si les règles de suspension mises en place dans des cas comme celui-ci par les bourses sont adéquates et équitables.
Ces limitations imposées par les bourses sont acceptables et communes à tout trader actif lorsqu’un mouvement brusque du marché se produit. Comme indiqué précédemment, la bourse est là pour garantir que les acheteurs et les vendeurs puissent négocier entre eux dans des conditions normales, avec des données pertinentes et une exécution du marché. L’idée derrière ces restrictions n’est pas d’empêcher l’accès à un marché spécifique à certains investisseurs, mais de protéger l’intérêt général et de renforcer l’intégrité des marchés financiers. Ces restrictions sont mises en place très temporairement dans la plupart des cas et permettent d’apporter plus de stabilité aux prix lorsque les marchés glissent de manière inhabituelle, ce qui peut arriver fréquemment de nos jours où les sociétés de trading à haute fréquence et autres algo-traders sont rois.

Et qu’en est-il des limites imposées par les plateformes des courtiers ?
C’est facilement le point le plus controversé de l’affaire. D’une part, il pourrait s’agir d’une décision « normale » du courtier en matière de risque, dans le but d’éviter des problèmes temporaires de liquidité sur le contrat ou d’autres problèmes liés à sa propre structure d’exécution des ordres. Là encore, il s’agit d’une pratique courante dans le secteur et tout négociant expérimenté de produits dérivés le sait. D’autre part, cette situation soulève également le problème du lieu d’exécution et du flux d’ordres. Dans le cas de GME et d’AMC, de plus en plus de traders commencent à s’interroger sur la nature de la relation entre le courtier et ses partenaires d’exécution qui peuvent être ou avoir été impliqués dans la vente à découvert des mêmes actions que les investisseurs ont massivement achetées. Cela signifie qu’il pourrait y avoir un énorme conflit d’intérêt pour le courtier, coincé entre les positions haussières de ses utilisateurs et l’intérêt à découvert pour les mêmes actions de ses partenaires, mais là encore vraiment difficile à prouver.